Portfolio

L'Haÿ-les-Roses-Horrifiées

Le 7 déc 20, en faisant abattre les 48 grands arbres du square à la fois bouclier protecteur et écrin de la Roseraie, le maire VJeanbrun a violemment porté atteinte à l'oeuvre d'art, le Jardin des Jardins du Val de Marne. La Présidente de la WFRS l' avait personnellement prévenu que ce serait un scandale historique. Il lui a ri au nez et est allé jusqu'au bout de son oeuvre de destruction.
  1. La Roseraie était indissociable du square, arrière-plan arboré, bouclier, écrin. La Roseraie a été créée à cet endroit par l'artiste paysagiste Edouard André précisément car ce fond arboré était idéal. "Pour obtenir tout l'effet de ces jardins où les roses dominent — car il n'est pas nécessaire qu'il n'y ait absolument que des Rosiers, — il est bon de prévoir un fond de végétation verte et compacte et  et qui fera valoir les nuances vives et claires des corolles." écrivait-il en 1902 Il évoquait ici la loi des contrastes de Michel-Eugène Chevreul.

  2. L'architecte-paysagiste Edouard André a dessiné la Roseraie, premier jardin de roses à la française. 2000 variétés et espèces de roses à sa création en 1899, 6000 en 1902, plus de 8000 à la mort de Jules Gravereaux en 1916

  3. Eugène Chevreul a établi la loi des contrastes utilisée par les peintres, notamment les Impressionnistes. La qualité de la perception d'une couleur  dépend de la couleur du fond. Ainsi, les subtilités des teintes rouge, rose, jaune,sont d'autant mieux perçues que le fond est vert. En revanche, cette perception s'affadit sur un fond blanc.

    Eugène Chevreul a été maire de l'Haÿ-les-Roses de 1851 à 1864. Il habitait le "Château", devenu  après lui,  le monastère Saint Vincent de Paul. Il avait quitté l'Haÿ-les-Roses lorsque Jules Gravereaux est venu s'y installer en 1892.

  4. la texture veloutée de cette rose grenat ressort parfaitement grâce à l'arrière-plan vert du square Allende

  5. La dame en blanc au jardin; multitude de fleurs qui jaillissent dans un décor vert. On aperçoit une roseraie sur la droite de la toile

  6. Le 7 décembre 2020, la brutalité a frappé aux portes du jardin des jardins. Il n'est rien resté des arbres tutélaires. Comment peut-on en arriver là?

  7. La sous préfète a pour logement de fonction la maison Empire de Jules Gravereaux, sur le domaine Gravereaux racheté par le département de la Seine en 1936. Qu'a fait la sous-préfète  pour protéger la Roseraie et les grands arbres du square? Rien. Mme Laquièze a acquiescé...

  8. Le préfet Prévost n'a pas dit mot

  9. Mme Barry était contre le projet, puis tout d'un coup était pour.

  10. Le maire VJeanbrun faisant la visite guidée du centre ville de l'Haÿ-les-Roses destiné à disparaître. Tout ce beau monde parade et semble satisfait

  11. Christian Favier est le "propriétaire" et gestionnaire de la Roseraie. Qu'a t'il fait pour protéger notre chef d'oeuvre du Val de Marne? Rien. Le département est terré dans sa forteresse depuis le 7 déc 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.