Portfolio

Les soldes Pécresse: Tout doit disparaître!

Soldes monstres à l'Haÿ-les-Roses: tout doit disparaître ! pour faire place au"City Center" tant voulu par Vincent Jeanbrun, le poulain de Valérie Pécresse.
  1. La Roseraie (1899): un incroyable musée de la Rose, ses collections de roses botaniques et de roses anciennes. En arrière-plan, le square historique de l'Haÿ-les-Roses, une cinquantaine d'arbres dont certains centenaires. Square protecteur de la Roseraie et côté ville, protecteur de nos enfants, de nos anciens. Un combat est mené pour empêcher sa destruction et l'implantation de barres de luxe qui vont  asphyxier la Roseraie. Les compromissions des politiques et de certaines administrations compliquent tout.

    Voici quelques uns de nos amis en sursis. 

  2. Le manège "Le petit bonheur" et le marronnier centenaire, dit "Max, le menacé" ou l'arbre au miracle

  3. Les deux tilleuls inséparables jusque dans la mort

  4. Ce frêne immense veille sur la Roseraie depuis des dizaines d'années.Il existait très probablement avant elle.

  5. L'érable Negundo, à feuilles de frêne, très visité par les abeilles au printemps

  6. Le catalpa de Caroline aux grandes feuilles résistant à la canicule, nous apporte beaucoup de fraîcheur

  7. Cet érable panaché étincelle au printemps. Son feuillage est si clair et lumineux qu'il rayonne jusqu'au théâtre de verdure qui est à l'extrême opposé de la Roseraie.

  8. Le hêtre pleureur, un sacré personnage! . On dirait un immense poulpe vert sombre au milieu des roses. Cet arbre est planté sur une bande appartenant au département du Val de Marne. Comme tous les autres, il est menacé de disparaître. 

  9. Le bouleau et le rosier liane, enlacés à l'entrée du square Allende.

  10. Un petit chemin piétonnier arboré longe l'église par derrière. Ce hêtre lacinié domine. Il est à la fois imposant et léger avec ses feuilles en forme de fougère. Sera éliminé aussi .

  11. L'aubépine qui a vu défiler le tout Paris chez Jules Gravereaux, le créateur de la Roseraie. Condamnée également.

  12. Après avoir voté au Conseil Municipal le déclassement du square, ils ont cassé les bancs. Nos anciens n'ont plus le droit de s'asseoir dans le square.

  13. La Roseraie a besoin de ses amis pour survivre, les humains aussi. Comment ferons-nous sans eux?

  14. Et tout ça pour quoi? Pour des immeubles laids surplombant la Roseraie... Un square public arboré de 5000m2 détruit pour de la promotion immobilière privée

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.