Amnesty International
Abonné·e de Mediapart

155 Billets

2 Éditions

Événement 4 nov. 2021

Le rideau s’ouvre sur le 12e Festival Cinéma et Droits Humains de Paris !

Après une édition en ligne l’année précédente, le rideau s’ouvre désormais pour la 12ème édition du Festival Cinéma et Droits Humains, du 12 au 14 novembre au Reflet Médicis à Paris.

Amnesty International
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 12 novembre 2021 au 14 novembre 2021

Lieu

Cinéma Reflet Médicis I Paris

Réservation

Réservez vos places dès maintenant : http://dulaccinemas.com/cinema/2950/reflet-medicis/article/111058/festival-cinema-et-droits-humains-2021https://

Information

Programmation : https://www.amnesty.fr/agenda/festival-cinema-et-droits-humains-2021


Après une édition en ligne l’année précédente, le rideau s’ouvre désormais pour la 12ème édition du Festival Cinéma et Droits Humains, du 12 au 14 novembre au Reflet Médicis à Paris.  

Pendant ces quelques jours, les membres d’Amnesty International France convient cinéphiles et militants à prendre place dans un cinéma indépendant d’art et d’essai pour visionner court et long-métrages, et à assister à des débats.

Ce festival sera l’occasion de se laisser emporter par l’histoire de femmes : dans La voix d’Aïda celle de cette mère qui prend tous les risques à Srebrenica, en 1995, pour sauver sa famille ; de l’histoire d’Anne dans L’Evènement qui décide d’avorter dans la France de 1963 ou encore de ces femmes dalits dans Writing with fire qui souhaitent créer leur média. Au programme également, Le diable n’existe pas sur la peine de mort en Iran, ou encore l’itinéraire de jeunes adolescents qui tentent de trouver refuge en Europe dans Shadow game.

« Ces films qui racontent des histoires parfois incroyables rencontrent celle de tous les hommes et de toutes les femmes. On y retrouve une même aspiration à un monde plus juste, une même révolte contre des violations inacceptables. » : Cécile Coudriou, Présidente d’Amnesty International France  

Comme chaque année, ce festival sera l’occasion de participer à une compétition où un jury de professionnels du cinéma et de spécialistes des droits humains, présidé par la productrice Laurence Lascary remettra deux prix, et le public choisira également son lauréat.

Un jury de professionnels du cinéma et de spécialistes des droits humains  

  • Laurence Lascary : Productrice et co-présidente du Collectif 50/50
  • Julie Billy : Productrice et co-présidente du Collectif 50/50
  • Cécile Coudriou : Présidente d’Amnesty International France 
  • Louise Skira : Coordinatrice marketing et événementiel chez Ad Vitam Distribution
  • Eugénie Zvonkine : Critique cinéma

Au programme :

  • Vendredi : Le Diable n'existe pas de Mohammad Rasoulof  
  • Samedi : La voix d’Aïda de Jasmila Žbanić
  • Samedi L'Événement de Audrey Diwan
  • Dimanche : Shadow Game de Eefje Blankevoort et Els van Driel
  • Dimanche : Great Freedom de Sebastian Meise
  • Dimanche : Writing with fire de Rintu Thomas et Sushmit Ghosh

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte