Aisdpk Kanaky
L’Aisdpk – Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak – défend la liberté de ce peuple colonisé à s’autodéterminer
Abonné·e de Mediapart

52 Billets

0 Édition

Événement 18 nov. 2020

Nickel en Kanaky Nouvelle-Calédonie: Usine du Sud = Usine Pays

Appel à la solidarité. En parallèle à la grande journée de mobilisation, ce vendredi en Kanaky et en soutien aux défenseurs du rachat par la Sofinor de l'usine du Sud, rassemblement contre la prédation financière internationale et en soutien aux revendications portées dans tout le pays, le mardi 24 novembre à 18 heures devant le bureau parisien du siège de la multinationale VALE.

Aisdpk Kanaky
L’Aisdpk – Association Information et Soutien aux Droits du Peuple Kanak – défend la liberté de ce peuple colonisé à s’autodéterminer
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 24 novembre 2020 au 24 novembre 2020

Lieu

29 rue de Courcelles 75008 - Paris Métro Courcelles

Réservation

Venez masqué et respectez les distances

Information

Le 19 nov. 2020 à 14:47, la préfecture de Police a répondu à notre demande d'autorisation de rassemblement que : "Votre déclaration de rassemblement étant parvenue trop tardivement, ne respectant pas les délais règlementaires, vous ne pourrez tenir votre événement. Nouvelle demande faite pour le mardi 24 novembre à 18h. Demande qui a été validée et le rassemblement est donc autorisé.


Usine du Sud - Usine Pays © ICAN (Instance coutumière autonome de négociation)

Depuis un mois, la situation se tend en Kanaky Nouvelle-Calédonie autour de l’enjeu de la maîtrise des richesses du pays et, notamment, de l’usine du Sud détenue par la multinationale brésilienne Vale. Cette dernière entend, avec la complicité discrète de l’État français, céder les titres miniers à un géant suisse du négoce de matières premières dont le seul souci est la rentabilité boursière.

Une proposition de rachat, soutenue par la grande majorité des forces vives du pays, avait pourtant été faite par la Sofinor détenue à 85 % par des intérêts locaux en l’occurrence la province Nord du pays (à direction indépendantiste) et recalée par Bercy (ministère des Finances).

Ce qu’exigent les mobilisations massives dans toute la Kanaky Nouvelle-Calédonie aujourd’hui, c’est la prise en compte de la proposition de rachat local pour contrôler et valoriser la ressource en défendant d'abord les intérêts calédoniens, en privilégiant la transformation de la richesse sur place, en s’opposant à la prédation financière et en prenant en compte les défis sociaux et environnementaux.

La finance internationale comme la droite affairiste locale n’ont pas digéré le second référendum pour la pleine souveraineté du pays qui a vu les partisans du « oui à l’indépendance » progresser de trois points pour attendre 47 % du corps électoral spécial exprimé.

C’est pour cela que nous appelons à un rassemblement contre la prédation financière internationale et en soutien aux revendications portées dans tout le pays le mardi 24 novembre à 18 heures devant le bureau parisien du siège de la multinationale VALE à Paris (29 rue de Courcelles 75008. Métro Courcelles).

AISDPK

AISDPK © AISDPK

Solidarité Kanaky

MJKF (Mouvement des jeunes kanak en France)

Ensemble

NPA

PEPS (Pour une Écologie populaire et sociale)

FASTI (Fédération des associations de solidarité avec tou-te-s les immigré-e-s)

FUIQP

Comité d'Organisation du 10 mai

AFASPA

STC (syndicat des travailleurs corses)

Secrétariat international de la CNT

Solidaires

PCOF

Collectif Ni Guerres Ni État de Guerre

Survie

LAB

Union syndicale Solidaires

Collectif des associations sahraouies en France

Association des familles des prisonniers et disparus sahraouis

Fondation Frantz Fanon

 MRAP

Corsica Internaziunalista

CSIA-Nitassinan

etc.

Attestation déplacement rassemblement (pdf, 68.5 kB)

ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE pour un cortège, défilé ou rassemblement de personnes ayant fait l’objet d’une déclaration préalable conformément à l’article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure

En application du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

Je soussigné(e), Mme/M. :

Né(e) le :                                      à :

Demeurant :

certifie que mon déplacement est lié au motif suivant autorisé par le décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire1 : Participation à un rassemblement, une réunion ou une activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, qui n’est pas interdit et organisé dans des conditions de nature à permettre le respect des dispositions de l’article 1er du décret (article 3, I), et en particulier participation à une manifestation sur la voie publique mentionnée à l'article L. 211-1 du code de la sécurité intérieure, déclarée au préfet de département qui ne l’a pas interdite (article 3, II).

--

Lieu de la manifestation : 29 rue de Courcelles 75008. Métro Courcelles

Date et horaires de la manifestation : Mardi 24 novembre 2020, à 18h

Manifestation déclarée en préfecture de police le vendredi 20 novembre 2020, conformément aux articles L. 211-1 et L. 211-2 du code de la sécurité intérieure. -- Fait à : Le : à : (Date et heure de début de sortie à mentionner obligatoirement) Signature : 1 Les personnes souhaitant bénéficier de l'une de ces exceptions doivent se munir s'il y a lieu, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d'un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l'une de ces exceptions.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Journal
Des traitements à prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Ne vous en déplaise, Madame Blanc
Plusieurs médias se sont fait l’écho des propos validistes tenus par Françoise Blanc, conseillère du 6ème arrondissement de Lyon du groupe « Droite, Centre et Indépendants » lors du Conseil municipal du 18 novembre dernier. Au-delà des positions individuelles, cet épisode lamentable permet de cliver deux approches.
par Elena Chamorro
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.