Laurent Laforge : La notion de vérité selon Grothendieck

Laurent Lafforgue est un mathématicien français né le 6 novembre 1966 à Antony. Il a reçu la médaille Fields en 2002 pour avoir démontré une partie des conjectures de Langlands.

Mardi 9 janvier 2018

de 18 à 20h

La notion de vérité selon Grothendieck - Laurent Lafforgue

Laurent Lafforgue

Laurent Laforgue.png

Laurent Lafforgue en 2016.

Biographie Naissance

6 novembre 1966Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
AntonyVoir et modifier les données sur Wikidata

Nationalité

FrançaisVoir et modifier les données sur Wikidata

Formation

École normale supérieure
Lycée Louis-le-Grand
Université Paris-SudVoir et modifier les données sur Wikidata

Activité

MathématicienVoir et modifier les données sur Wikidata

Fratrie

Vincent LafforgueVoir et modifier les données sur Wikidata

Autres informations A travaillé pour

Centre national de la recherche scientifiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Domaine

MathématiquesVoir et modifier les données sur Wikidata

Membre de

Académie des sciencesVoir et modifier les données sur Wikidata

Directeur de thèse

Gérard LaumonVoir et modifier les données sur Wikidata

Site web

www.laurentlafforgue.orgVoir et modifier les données sur Wikidata

Distinctions

Clay Research Award (2000)1
Médaille Fields (2002)

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Lafforgue

École normale supérieure

Une École engagée

Une école normale supérieure ou ENS est en France un établissement d'éducation supérieure public assurant la formation de chercheurs et d'enseignants dans les disciplines littéraires, scientifiques et technologiques. Appartenant aux grandes écoles les plus sélectives, et étant considérées comme les plus sélectives d'entre elles, les ENS françaises sont placées sous la tutelle du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Lorsque l’expression est utilisée sans autre précision, il s’agit habituellement de l’École normale supérieure, située rue d'Ulm à Paris, la plus ancienne des ENS dans le monde, qui existe sous sa forme actuelle depuis 1826 et remonte à l’École normale de l’an III de 1794-1795. L'adjectif « supérieure » a été ajouté au nom de l'École normale en 1845 pour éviter la confusion avec les écoles normales primaires destinées à la formation des instituteurs.

Il existe actuellement en France trois autres écoles du même type : l’École normale supérieure de Lyon dont les origines remontent à 1880, l’École normale supérieure Paris-Saclay dont les origines remontent à 1891 et l’École normale supérieure de Rennes créée en 2013. (source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_normale_sup%C3%A9rieure_(France)

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. L'École normale supérieure
  3. Une École engagée

Une École petite par la taille mais grande par l’ambition et ses engagements.

L’ENS s’engage pour la formation de ses élèves en favorisant des projets de recherche innovants, une grande ouverture à l’international, des actions en faveur de l’égalité des chances, de la parité hommes-femmes dans les sciences. En menant également une réflexion critique de l’actualité, elle s’engage dans la diffusion des savoirs vers le grand public. C’est dans une exigence de grande liberté intellectuelle que l’ENS développe cet engagement fort sur de multiples terrains.

L’École enrichit continuellement sa tradition d’ouverture à l’international. Elle ouvre ses départements et laboratoires en accueillant chaque année plusieurs centaines de chercheurs d’universités étrangères. À travers la remise du titre Honoris Causa à des professeurs émérites de nationalité étrangère, l’École entend honorer des personnalités, en raison de services éminents rendus aux Sciences, aux Lettres et aux Arts.

Depuis 2011, l’ENS s’est engagée institutionnellement dans les réflexions et l’action liées à l’égalité dans le système éducatif avec le pôle PESU (Programmes pour l’Égalité Scolaire et Universitaire).

L’ENS s’engage dans l’École et hors de l’École, à combattre les inégalités hommes-femmes, en particulier en sciences. (Voir la web série Place aux femmes scientifiques)

L’ENS joue également un rôle déterminant dans la diffusion des savoirs vers la société. Depuis 2011, l’École a décidé d’ouvrir ses portes au public lors de grands événements tels que la Nuit Sartre en 2013 ou la Nuit des Sciences en 2014 et la Nuit des sciences et des Lettres en 2016.

Les Fondations au sein de l’ENS ont pour but de soutenir la recherche à travers la création de chaires, le financement de projets ou d’infrastructures de recherche.

L’association des Alumni de l’ENS accompagne les élèves aussi bien dans leurs projets associatifs que dans leurs projets personnels de formation et d’entrée dans la vie active.

(inscription préférable en suivant ce lien)

au Département de mathématiques et applications
Salle W, toits du DMA
École normale supérieure , 45 rue d'Ulm, Paris.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.