Programmation des longs métrages du 40e festival Cinemed 2018

Du 19 au 27 octobre 2018 se déroule la 40e édition de Cinemed, le festival de cinéma méditerranéen de Montpellier. Voici la programmation des longs métrages.

thumbnail
SOIRÉE D’OUVERTURE
VENDREDI 19 OCTOBRE 20H30

Il miracolo épisodes 1 et 2

de Niccolò Ammaniti, Francesco Munzi, Lucio Pellegrini (Italie/France, 2018, 1h40, VOSTF).

Avec Guido Caprino, Alba Rohrwacher, Jean-Marc Barr

Italie dans un avenir proche. Lors d’une descente dans le repaire d’un chef de mafia, la police découvre une statuette de la Vierge pleurant des larmes de sang. Ce phénomène inexplicable entraîne ceux qui l’approchent dans une extase mystique et bouleverse leur vie.AV

 

 

  • SOIRÉE DE CLÔTURE
    SAMEDI 27 OCTOBRE 20H

Troppa grazia

de Gianni Zanasi (Italie, 2018, 1h50, VOSTF).

Avec Alba Rohrwacher, Elio Germano

Lucia mène de front sa vie de mère célibataire et sa carrière de géomètre. Alors qu’on lui confie le chantier d’un centre commercial, une mystérieuse étrangère lui apparaît et lui ordonne d’empêcher cette construction pour bâtir une église à sa place.

 

 

  • SOIRÉES SPÉCIALES

CINÉ-CONCERT

MARDI 23 OCTOBRE 18H

Les Nouvelles (Més)aventures d’Harold Lloyd

(États-Unis, 1917, 48 min, muet)

Création musicale des Bunny Tylers de Beyrouth et leurs invités

Quatre histoires hilarantes et rocambolesques d’Harold Lloyd, grand comique du cinéma muet américain, à découvrir en famille !


 

  • AVANT-PREMIÈRES

Mon cher enfant

de Mohamed Ben Attia (Tunisie/Belgique/France/Qatar, 2018, 1h44, VOSTF).

Avec Imene Cherif, Mohamed Dhrif

Riadh s’apprête à prendre sa retraite de cariste au port de Tunis. Avec Nazli, il forme un couple uni autour de Sami, leur fils unique qui va passer le bac. Les migraines répétées de Sami inquiètent ses parents. Au moment où Riadh pense que son fils va mieux, celui-ci disparaît.

En présence de Mohamed Ben Attia

 

Edmond

d'Alexis Michalik (France, 2018, 1h49, VOFR).

Avec Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Lucie Boujenah

Décembre 1897, Paris. Edmond Rostand n’a pas encore trente ans mais déjà deux enfants et beaucoup d’angoisses. Il n’a rien écrit depuis deux ans. Edmond se met à écrire cette pièce à laquelle personne ne croit. Pour l’instant, il n’a que le titre : ‘‘ Cyrano de Bergerac ’’.

En présence d’Alexis Michalik, Thomas Solivérès, Lucie Boujenah

 

Tout ce qu’il me reste de la révolution

de Judith Davis (France, 2018, 1h28, VOFR).

Avec Judith Davis, Claire Dumas

Angèle avait 8 ans quand s’ouvrait le premier McDonald’s de Berlin-Est… Depuis, elle se bat contre la malédiction de sa génération : être né « trop tard », à l’heure de la déprime politique mondiale.

En présence de Judith Davis et des coproducteurs Robert Guédiguian et Patrick Sobelman

 

Diamantino

de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt (Portugal/France/Brésil, 2018, 1h32, VOSTF).

Avec Carloto Cotta, Cleo Tavares

Diamantino, icône absolue du football, est capable à lui seul de déjouer les défenses les plus redoutables. Alors qu’il joue le match le plus important de sa vie, son génie n’opère plus. Sa carrière est stoppée net, et la star déchue cherche un sens à sa vie.

 

Mimi à fond la vie

de Laure Pradal (France, 2017, 1h13, VOFR).

La vie, à fond. Envers et contre tout. C’est l’histoire de Mimi, le corps tordu par une maladie génétique. Dotée d’une incroyable énergie, on la voit, par étapes, de 12 à 29 ans, de Palavas à Ajaccio, franchir les obstacles et acquérir son autonomie.

En présence de Laure Pradal et Mimi

 

En liberté !

de Pierre Salvadori (France, 2018, 1h48, VOFR).

Avec Adèle Haenel, Pio Marma

Yvonne jeune inspectrice de police, découvre que son mari, le capitaine Santi, héros local tombé au combat, n’était pas le flic courageux et intègre qu’elle croyait mais un véritable ripou.

En présence de Pierre Salvadori et Pio Marmaï

 

Mauvaises herbes

de Kheiron (France, 2018, 1h40, VOFR). 

Avec Kheiron, Catherine Deneuve, André Dussollier

Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, unefemme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui.

En présence de Kheiron

 

C’est ça l’amour

de Claire Burger (France/Belgique, 2018, 1h38, VOFR)

Avec Bouli Lanners, Justine Lacroix

Depuis que sa femme est partie, Mario tient la maison. Désormais, il doit élever seul ses deux filles adolescentes. Frida, 14 ans, lui reproche le départ de sa mère. Niki, 17 ans, rêve de quitter la maison. Mario, lui, attend toujours le retour de sa femme.

En présence de Claire Burger

 

Une intime conviction

d'Antoine Raimbault (France, 2017, 1h50, VOFR).

Avec Marina Foïs, Olivier Gourmet

Depuis que Nora a assisté au procès de Jacques Viguier, accusé du meurtre de sa femme, elle est persuadée de son innocence. Craignant une erreur judiciaire, elle convainc un ténor du barreau de le défendre pour son procès en appel.

En présence d’Antoine Raimbault

 

Samouni Road

de Stefano Savona (Italie/France, 2018, 2 h 10 mn, VOSTF).

Dans la périphérie rurale de la ville de Gaza, la famille Samouni s’apprête à célébrer un mariage. C’est la première fête depuis la dernière guerre. Amal, ses frères et leurs cousins ont perdu leurs parents, leurs maisons et leurs oliviers. Le quartier où ils habitent est en reconstruction.

En présence de Stefano Savona

 

La Vida lliure

de Marc Recha (Espagne, 2017, 1h31, VOSTF).

Avec Sergi López, Núria Prims

Minorque, à la fin de la Première Guerre mondiale. Alors que leur maman est partie à l’étranger, deux enfants vivent avec leur grand-père. Un jour, ils tombent sur Rom, un homme qui vit parmi les rochers.

En présence de Marc Recha

 

Les Invisibles

de Louis-Julien Petit (France, 2018, 1h42, VOFR).

Avec Audrey Lamy, Corinne Masiero, Noémie Lvovsky

Suite à une décision municipale, l’Envol, centre d’accueil pour femmes SDF, va fermer. Il ne reste que trois mois aux travailleuses sociales pour réinsérer coûte que coûte les femmes dont elles s’occupent.

 

Rémi sans famille

d'Antoine Blossier (France, 2018, 1h48, VOFR).

Avec Daniel Auteuil, Maleaume Paquin, Virginie Ledoyen

Rémi sans famille retrace les aventures du jeune Rémi, orphelin recueilli par la douce Madame Barberin. À l’âge de 10 ans, il est arraché à sa mère adoptive et confié au Signor Vitalis, un mystérieux musicien ambulant. À ses côtés, il va apprendre la rude vie de saltimbanque.

En présence d’Antoine Blossier

 

Carmen y Lola

d'Arantxa Echevarría (Espagne, 2018, 1h43, VOSTF).

Avec Carolina Yuste, Moreno Borja

Carmen vit dans une communauté gitane de la banlieue de Madrid. Comme toutes les femmes qu’elle a rencontrées dans la communauté, elle est destinée à se marier et élever autant d’enfants que possible, jusqu’au jour où elle rencontre Lola.

En présence d’Arantxa Echevarría

 

 

CLOTILDE COURAU, INVITÉE D’HONNEUR DU 40E CINEMED

Le Petit Criminel

de Jacques Doillon (France, 1990, 1h40, VOFR).

Avec Richard Anconina, Clotilde Courau, Gérald Thomassin

Marc, un adolescent qui s’ennuie dans sa ville de Sète, apprend par un coup de téléphone anonyme l’existence de Stéphanie, une soeur qu’il ne connaît pas. Emportant un revolver qu’avait trouvé sa mère, il décide de partir à sa recherche.

 

Le Poulpe

de Guillaume Nicloux (France, 1998, 1h40, VOFR).

Avec Clotilde Courau, Jean-Pierre Darroussin

Gabriel Letourneur, alias le Poulpe, accompagne son amie Cheryl à Morsang, petite ville balnéaire où ses grands-parents reposent, plus exactement reposaient, car leur tombe vient d’être profanée.

 

L’Ombre des femmes

de Philippe Garrel (France, 2015, 1h13, VOFR).

Avec Clotilde Courau, Lena Paugam, Stanislas Merhar

Pierre et Manon sont pauvres. Ils font des documentaires avec rien et vivent en faisant des petits boulots. Pierre rencontre une jeune stagiaire, Elisabeth, et elle devient sa maîtresse.

 

Le Viol

d'Alain Tasma (France, 2017, 1h26, VOFR).

Avec Bérangère McNeese, Camille Sansterre, Clotilde Courau

En 1974, dans les calanques de Marseille, deux jeunes touristes belges sont violées par trois hommes. Grâce à Gisèle Halimi, avocate de la cause féministe, leur procès va finalement pouvoir s’ouvrir en assise. Pour la première fois, le viol devient un crime.

 

Le Ciel attendra

de Marie-Castille Mention-Schaar (France, 2016, 1h45, VOFR).

Avec Sandrine Bonnaire, Clotilde Courau

Sonia, 17 ans, a failli commettre l’irréparable pour « garantir » à sa famille une place au paradis. Mélanie, 16 ans, vit avec sa mère, aime l’école et ses copines, joue du violoncelle et veut changer le monde. Elle tombe amoureuse d’un « prince » sur internet.

 

 

  • SÉANCE SPÉCIALE

Le Hussard sur le toit

de Jean-Paul Rappeneau (France, 1995, 2h04, VOFR).

Avec Juliette Binoche, Olivier Martinez, Isabelle Carré, François Cluzet

En 1832, la Provence est décimée par le choléra. Angelo, un jeune et fougueux hussard italien fuyant les Autrichiens, rencontre une belle et mystérieuse jeune femme, Pauline de Théus, en quête de son mari disparu. Ils font route ensemble, le temps de s’aimer en silence.

En présence de Jean-Paul Rappeneau

 

 

  • SÉANCE SPÉCIALEWALTER VELTRONI

Quando c’era Berlinguer

de Walter Veltroni (Italie, 2014, 1h57, VOSTF).

Avec Enrico Berlinguer, Giorgio Napolitano, Bianca Berlinguer

Leader du Parti communiste italien de 1972 jusqu’à sa mort, en 1984, Enrico Berlinguer a marqué son pays par sa droiture et son courage. Un documentaire en forme d’hommage signé Walter Veltroni, ancien maire de Rome et ministre de la Culture.

En présence de Walter Veltroni et Aurélie Filippetti

 

 

  • SÉANCE DE SOUTIEN À OLEG SENTSOV

The Trial: The State of Russia vs Oleg Sentsov

d'Askold Kurov (Estonie/République tchèque, 2017, 1h15, VOSTF).

Août 2015, une salle du tribunal de Rostov-Don. Un homme va connaître la sentence à laquelle il doit se soumettre : 20 ans de prison en Sibérie pour terrorisme. Cet homme c’est Oleg Sentsov, réalisateur et activiste, accusé d’avoir mené un mouvement terroriste anti-russe.

 

 

  • SOIRÉE CARITATIVE DANS LE CADRE D’OCTOBRE ROSE

Haut les coeurs !

de Solveig Anspach (Belgique/France, 1999, 1h50, VOFR).

Avec Karin Viard, Laurent Lucas

Alors qu’elle attend son premier enfant, Emma apprend qu’elle a un cancer du sein. Le médecin qui le lui annonce prévoit un avortement, les soins préconisés étant selon lui incompatibles avec la grossesse...

 

 

  • COMPÉTITION LONGS MÉTRAGES

Petra

de Jaime Rosales (Espagne/France, 2018, 1h47, VOSTF).

Avec Bárbara Lennie, Marisa Paredes, Joan Botey

Petra, jeune artiste peintre, n’a jamais connu son père. À la mort de sa mère, elle se lance dans une quête qui la conduit à Jaume, un célèbre plasticien puissant et sans pitié.

 

Tel Aviv on Fire

de Sameh Zoabi (France/Israël, 2018, 1h37, VOSTF).

Avec Kais Nashif, Lubna Azabal

Israël, aujourd’hui. Le célèbre soap opéra « Tel Aviv on Fire », dans lequel une espionne palestinienne a une histoire d’amour avec un général israélien en 1967, est un immense succès dans le monde arabe.

 

La Charge

d'Ognjen Glavonic (Serbie/France/Croatie, 2018, 1h 38, VOSTF).

Avec Leon Lucev, Pavle Cemerikic

1999. Alors que la Serbie est bombardée par l’OTAN, Vlada travaille comme chauffeur de poids lourds. Il transporte un mystérieux chargement du Kosovo jusqu’à Belgrade.

 

Mafak

de Bassam Jarbawi (Palestine/États-Unis/Qatar, 2018, 1h48, VOSTF).

Avec Ziad Bakri, Areen Omari

Après quinze ans de prison, Ziad, que tout le monde considère comme un héros, tente de se réadapter à la vie « normale » en Palestine.

 

A Good Day’s Work

de Martin Turk (Bosnie-Herzégovine, 2018, 1h15, VOSTF).

Avec Aleksandar Seksan, Maja Zeco

Armin a besoin urgemment de trouver un emploi. Alors qu’il a un entretien d’embauche, il ne parvient pas à s’y rendre suite à une série d’obstacles.

 

Sibel

de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti (France/Turquie, 2018, 1h35, VOSTF).

Avec Damla Sönmez, Emin Gürsoy

Sibel, 25 ans, vit avec son père et sa soeur dans un village isolé des montagnes en Turquie. Sibel est muette mais communique grâce à la langue sifflée ancestrale de la région.

 

Il vizio della speranza

d'Edoardo De Angelis (Italie, 2018, 1h36, VOSTF).

Avec Pina Turco, Massimiliano Rossi

Maria transporte des femmes enceintes d’un côté à l’autre de la rivière, les menant à un destin douloureux et infernal. Mais l’espoir va rendre visite à Maria.

 

Les Météorites

de Romain Laguna (France, 2018, 1h28, VOFR).

Avec Zéa Cortez, Billal Agab

Nina, 16 ans, rêve d’aventure. Juste avant de rencontrer Morad, Nina voit une météorite enflammer le ciel et s’écraser dans la montagne.

 

Fiore gemello

de Laura Luchetti (Italie, 2018, 1h36, VOSTF).

Avec Anastasyia Bogach, Kalill Kone

Basim, un migrant ivoirien, et Anna, la fille d’un passeur de migrants sont en cavale. Le rêve qu’ils partagent va les aider à survivre aux plus cruels des coups du sort.

 

Le Jour où j’ai perdu mon ombre

de Soudade Kaadan (Syrie/Liban/France/Qatar, 2018, 1h30, VOSTF).

Avec Sawsan Arsheed, Reham Al Kassar

Syrie, 2012, l’hiver le plus froid que ce pays ait jamais connu. Le seul rêve de Sana est de pouvoir cuisiner des repas chauds pour son fils.

 

 

  • PANORAMA LONGS MÉTRAGES

Amare Amaro

de Julien Paolini (France/Italie, 2018, 1h29, VOSTF).

Avec Syrus Shahidi, Celeste Casciaro

Gaetano a décidé qu’il allait enterrer son défunt frère auprès des siens coûte que coûte, quitte à braver les lois de son village sicilien et se mettre en danger lui et sa famille.

 

Un giorno all’improvviso

de Ciro D’Emilio (Italie, 2018, 1h28, VOSTF).

Avec Anna Foglietta, Giampero De Concilio

Antonio a 17 ans et un rêve : être footballeur dans une grande équipe. Il vit dans une petite ville de province en Campanie, une terre où il n’est pas toujours très facile de s’en sortir. La situation, déjà complexe, est d’autant plus problématique qu’il vit avec sa mère, la belle Miriam, une femme douce mais une mère très compliquée qu’il aime plus que tout.

 

Chjami è rispondi

d'Axel Salvatori-Sinz (France, 2017, 1h17, VOFR).

Documentaire

Dix ans après ma dernière visite, je reviens à Cateri, village corse, berceau de la famille Salvatori. Je veux y affronter mon père, cet homme dont je suis l’exact opposé et qui m’exaspère. Je lui propose un duel au soleil, sous la forme d’un chjami è rispondi, une joute corse, dont l’issue s’avère bien incertaine.

 

Le Silence des autres

de Almudena Carracedo,

Robert Bahar (États-Unis/Espagne, 2018, 1h35, VOSTF).

Documentaire

Après la mort de Franco, en 1977, l’Espagne vote la loi d’amnistie générale qui libère les prisonniers politiques mais garantit dans le même temps l’impunité aux tortionnaires du régime. Ascensión souhaite exhumer les os de son père enterré dans un charnier.

 

Voyage autour de la chambre d’une mère

de Celia Rico Clavellino (Espagne/France, 2017, 1h35, VOSTF).

Avec Lola Dueñas, Anna Castillo

L’heure est venue de s’en aller de la maison, mais Leonor est incapable de laisser sa mère seule. Estrella, la mère, ne veut pas qu’elle parte, mais n’ose pas non plus la retenir à ses côtés.

 

Qui a tué Lady Winsley ?

de Hiner Saleem (France/Turquie/Belgique, 2018, 1h40, VOSTF).

Avec Mehmet Kurtulus, Ezgi Mola, Ahmet Uz

Lady Winsley, une romancière américaine, est assassinée dans la petite ville balnéaire de Yeniköy, en Turquie. Le célèbre inspecteur Fergün arrive d’Istanbul pour mener l’enquête.

 

Hawaii

de Jesús Del Cerro (Roumanie, 2018, 1h56, VOSTF).

Avec Dragos Bucur, Cristina Flutur

Andrei et son père Vasile vivent dans la Roumanie communiste. De manière inattendue, ils reçoivent des nouvelles de Petrus, le frère de Vasile qui avait été déclaré mort après une tentative d’évasion.

 

 

  • OUVERTURE DU MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE 2018

Un berger et deux perchés à l’Élysée ?

de Pierre Carles, Philippe Lespinasse (France , 2018, 1h40, VOFR).

Par un concours de circonstances, Pierre Carles et Philippe Lespinasse se sont retrouvés à conseiller et à filmer l’élu pyrénéen Jean Lassalle qui a décidé de se présenter à l’élection présidentielle de 2017 bien qu’il n’ait ni parti, ni argent, ni entregent.

En présence des réalisateurs

 è

 

  • COMPÉTITION LONGS MÉTRAGES DOCUMENTAIRES

Troublemaker

de Fernando Romero Forsthuber (Espagne/Autriche, 2017, 1h34, VOSTF).

Né Palestinien dans l’État d’Israël, Jowan Safadi, un musicien célèbre qui n’a pas peur de s’attaquer à des sujets tabous, doit faire face à un tout nouveau défi : assumer ses responsabilités paternelles envers son fils Don, 15 ans.

 

Maman

de Josip Lukic (Croatie, 2018, 51 mn, VOSTF).

Durant l’été, à Split, j’ai passé plusieurs journées à parler de tout avec ma mère. Vraiment de tout.

 

Quelle folie

de Diego Governatori (France, 2018, 1h26, VOFR).

Aurélien est un ami très proche, atteint du syndrome autistique d’Asperger. Parmi les symptômes, une utilisation atypique du langage qui complique son intégration dans la société.

 

La Voie normale

d’Erige Sehiri (France/Tunisie, 2018, 1h13, VOSTF).

Les cheminots tunisiens affectés à la ligne n°1 la surnomment « La Voie normale » car c’est la seule construite selon les normes internationales. Ironiquement, c’est aussi la plus détériorée du réseau. Les accidents sont fréquents.

 

Before Father Gets Back

de Mari Gulbiani (Géorgie/France/Allemagne, 2018, 1h20, VOSTF).

Dans un village géorgien déserté par les hommes pour la plupart partis pour la Syrie, deux jeunes filles qui attendent que leurs pères reviennent, réalisent leur désir d’évasion grâce à la magie du cinéma.

 

Erased,__Ascent of the Invisible

de Ghassan Halwani (Liban, 2018, 1h16, VOSTF).

Il y a 35 ans, j’ai assisté à l’enlèvement d’un homme que je connaissais. Depuis, il a disparu. Il y a dix ans, j’ai entrevu son visage tandis que je marchais dans la rue : il n’était plus le même homme.

 

Amal

de Mohamed Siam (Liban/Égypte/Fr., 2017, 1h23, VOSTF).

Amal est une chipie : elle souffle les bougies des autres, tient tête à des policiers en manifestation, elle fume si elle veut, elle grandit si elle veut. Si être une femme dans une Égypte post- révolutionnaire signifie renoncer à sa liberté, alors à quoi bon ?

 

When Pigs Come

de Biljana Tutorov (Serbie/Croatie, 2017, 1h24, VOSTF).

Dragoslava a quatre téléviseurs, trois petitsenfants, deux meilleures amies et un mari avec lequel elle se dispute la télécommande. Elle a vécu dans cinq pays sans avoir bougé de son appartement.

 

 

  • LA FAMILLE GUÉDIGUIAN

En vérité je vous le dis. Conversation avec Robert Guédiguian

de Richard Copans (France, 2012, 1h34)

 

Robert sans Robert

de Bernard Sasia (France, 2013, 1h30).

 

 

  • INTÉGRALE ROBERT GUÉDIGUIAN

Les Neiges du Kilimandjaro

(France, 2011, 1h47).

 

Dernier été

de Robert Guédiguian et Franck Le Wita

(France, 1980, 1h25).

Avec Gérard Meylan, Ariane Ascaride

 

Ki lo sa ?

(France, 1985, 1h35).

Avec Ariane Ascaride, Pierre Banderet

 

La Ville est tranquille

(France, 2000, 2h34).

 

Marie-Jo et ses deux amours

(France, 2002, 2h 04).

 

Marius et Jeannette

(France, 1997, 1h42).

 

À la place du coeur

(France, 1998, 1h53).

 

L’Armée du crime

(France, 2009, 2h19).

 

Au fil d’Ariane

(France, 2014, 1h36).

 

Rouge Midi

(France, 1985, 1h50).

 

Dieu vomit les tièdes

(France, 1988, 1h40).

 

Mon père est ingénieur

(France, 2004, 1h48).

 

Le Promeneur du Champ-de- Mars

(France, 2005, 1h51).

 

À l’attaque !

(France, 2000, 1h30).

 

Une histoire de fou

(France, 2015, 2h14).

 

La Villa

(France, 2017, 1h47).

 

L’Argent fait le bonheur

(France, 1992, 1h30).

 

À la vie, à la mort !

(France, 1995, 1h45).

 

Le Voyage en Arménie

(France, 2006, 2h05).

 

Lady Jane

(France, 2008, 1h42).

 

 

  • LE JEUNE CINÉMA LIBANAIS : NAISSANCE D’UNE INDUSTRIE

En présence notamment des réalisateurs Mounia Akl, Cyril Aris, Carlos Chahine, Wissam Charaf, Ely Dagher, Patrick Elias,

Myriam El Hajj, Diala Kashmar, Sélim Mourad, Nadim Tabet, Michel Zarazir ; des producteurs Georges Schoucair, Myriam

Sassine, Lucien Bou Chaaya ; Hania Mroué de Metropolis Arts Cinema et Maya de Freige de la Fondation Liban Cinéma.

 

Les Gardiens du temps perdu

de Diala Kashmar (Liban/Émirats arabes unis, 2013, 1h39, VOSTF).

 

La Balançoire

de Cyril Aris (Liban, 2018, 1h13, VOSTF).

 

Tramontane

de Vatche Boulghourjian (Liban/France/Qatar/ Émirats arabes unis, 2016, 1h45, VOSTF).

 

Tombé du ciel

de Wissam Charaf (France/Liban, 2016, 1h10, VOSTF).

 

Trêve

de Myriam El Hajj (France/Liban, 2015, 1h06, VOSTF).

 

This Little Father Obsession

de Sélim Mourad (Liban, 2016, 1h44, VOSTF).

 

Very Big Shot

de Mir-Jean Bou Chaaya (Liban/Qatar, 2015, 1h47, VOSTF).

 

One Of These Days

de Nadim Tabet (Liban, 2017, 1h35, VOSTF).

 

 

  • JOSÉ LUIS GUERÍN

Dans la ville de Sylvia

de José Luis Guerín (Espagne, 2007, 1h30, VOFR).

 

En construcción

de José Luis Guerín (Espagne, 2001, 2h05, VOSTF).

 

Recuerdos de una mañana

de José Luis Guerín (Espagne, 2011, 47 mn, VOSTF).

 

Cinéastes en correspondance 9 lettres vidéo

de José Luis Guerín, Jonas Mekas (Espagne, 2011, 1h39, VOSTF).

 

Innisfree

de José Luis Guerín (Espagne, 1990, 1h50, VOSTF).

 

Tren de sombras / Le Spectre du Thuit

de José Luis Guerín (Espagne, 1997, 1h28, VOSTF).

 

L’Académie des muses

de José Luis Guerín (Espagne, 2016, 1h32, VOSTF).

 

 

  • LES CHEFS-D’OEUVRE DU CINÉMA MÉDITERRANÉEN

Le Bal

de Ettore Scola (France/Italie, 1983, 1h52, VOSD).

 

L’Avventura

de Michelangelo Antonioni (Italie, 1960, 2h20, VOSTF).

 

Prima della rivoluzione

de Bernardo Bertolucci (Italie, 1964, 1h52, VOSTF).

 

Le Temps des gitans

d'Emir Kusturica (Yougoslavie, 1988, 2h15, VOSTF).

 

Viridiana

de Luis Buñuel (Mexique/Espagne, 1961, 1h30, VOSTF).

 

La Dolce vita

de Federico Fellini (Italie, 1959, 3h, VOSTF).

 

La Nuit de San Lorenzo

de Paolo Taviani, Vittorio Taviani (Italie, 1982, 1h45, VOSTF).

 

Accattone

de Pier Paolo Pasolini (Italie, 1961, 1h56, VOSTF).

 

Le Guépard

de Luchino Visconti (Italie, 1963, 3h10, VOSTF).

 

 

  • LA COMÉDIE ITALIENNE

Mon Dieu, comment suis-je tombée si bas ?

de Luigi Comencini (Italie, 1974, 1h48, VOSTF).

 

Mesdames et messieurs, bonsoir

de Luigi Comencini, Nanni Loy, Luigi Magni, Mario Monicelli, Ettore Scola (Italie, 1976, 1h45, VOSTF).

 

Le Veuf

de Dino Risi (Italie, 1959, 1h32, VOSTF).

 

Séduite et abandonnée

de Pietro Germi (Italie, 1964, 2h03, VOSTF).

 

Larmes de joie

de Mario Monicelli (Italie, 1960, 1h46, VOSTF).

 

Le Fanfaron

de Dino Risi (Italie, 1962, 1h45, VOSTF).

 

Le Pigeon

de Mario Monicelli (Italie, 1958, 1h46, VOSTF).

 

Les Camarades

de Mario Monicelli (France/Italie, 1963, 2h08, VOSTF).

 

L’Agent

de Luigi Zampa (Italie, 1960, 1h40, VOSTF).

 

Détenu en attente de jugement

de Nanni Loy (Italie, 1971, 1h42, VOSTF).

 

L’Homme aux cent visages

de Dino Risi (Italie/France, 1960, 1h44, VOSTF).

 

L’Argent de la vieille

de Luigi Comencini (Italie, 1972, 1h58, VOSTF).

 

Divorce à l’italienne

de Pietro Germi (Italie, 1962, 1h44, VOSTF).

 

 

  • LA NUIT EN ENFER

Tucker & Dale fightent le mal

d'Eli Craig (États-Unis, 2012, 1h28, VOSTF)

 

Muse

de Jaume Balagueró (Espagne, 2017, 1h47, VOSTF).

 

Hérédité

d'Ari Aster (États-Unis, 2018, 2h06, VOSTF).

 

Opéra

de Dario Argento (Italie, 1987, 1h47, VOSTF).

 

Fog

de John Carpenter (États-Unis, 1980, 1h29, VOSTF).

 

 

  • CINEMED EN FAMILLE

Les Aventures de Pinocchio

de Luigi Comencini (Italie, 1972, 2h15, VOSTF).

 

Ma vie de Courgette

de Claude Barras (France/Suisse, 2016, 1h06, VOFR).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.