Regards croisés d’éditrices du Maghreb et de France

Table ronde : "Regards croisés d’éditrices du Maghreb et de France" Avec la participation de : Elisabeth Daldoul - Ed. Elyzad (Tunisie) Selma Hellal - Ed. Barzakh (Algérie) Kenza Sefrioui - Ed. En toutes lettres (Maroc) Oristelle Bonis - Ed. iXe (France)
  • Date Le 24 mai 19
  • Lieu Palais du Travail Villeurbanne 9 Place Lazare Goujon Villeurbanne
  • Réservation, inscription Entrée libre

Au cours de cette table ronde nos invitées partagerons leurs expériences d’éditrices : les enjeux de l’édition aujourd’hui, leurs lignes éditoriales, les collections francophones et arabophones, la circulation des œuvres littéraires entre les deux rives de la Méditerranée..

Elisabeth Daldoul, a travaillé comme enseignante, puis journaliste à RFI en France. Elle a vécu à la croisée de plusieurs cultures et elle a gardé la passion de l’échange et la foi dans la nécessité de faire dialoguer les individus, lespays, les imaginaires. Après s’être installée enTunisie, elle a fondé les Editions Elyzad en 2005 à Tunis « pour faire entendre des voix d’écrivains, de Tunisie et d’ailleurs, pour faire circuler les textes et agiter les consciences. »

- Selma Hellal, Née en 1973, Selma Hellal a fait des étudesde Sciences Politiques à l’IEP de Paris puis àla SOAS de Londres et a soutenu un DEA deSciences Politiques à l’IEP d’Aix en Provence.Après avoir travaillé comme journaliste (radio et presse), en 2000, à son retour en Algérie, elle acréé avec Sofiane Hadjadj les Editions Barzakh. En décembre 2010, la maison d’édition a reçu le Grand prix de la Fondation Prince Claus des Pays-Bas pour la culture.

Kenza Sefrioui, est journaliste culturelle,critique littéraire et éditrice. Elle a soutenuune thèse de doctorat en littérature comparée à l’Université Paris IV-Sorbonne. Elle a tenu larubrique littéraire au Journal hebdomadairede 2005 à 2010 et collaboré à Tel Quel et www. economia.ma. Cofondatrice des Editions En toutes lettres et activiste culturelle, elle estl’auteure d’une enquête sur le livre au Maroc : Le livre à l’épreuve, les failles de la chaîne au Maroc(En toutes lettres, 2017).

Oristelle Bonis, traductrice puis co-directrice de la collection Bibliothèque du féminisme (1991- 2009) à l’Harmattan, elle a également travaillé aux Editions Côté-femmes à la publication de grands textes de féministes matérialistes. En 2010, elle devient directrice de publication des Editions iXe, maison d’édition spécialisée dansle féminisme et ses différentes voix, qui compte aujourd’hui une quarantaine de titres.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.