Portfolio

Diop Advice Donkey 26/09/2018

http://littlemparis.free.fr/www/bkgndimage/BidulastreDIOP-A3-soleil.gif https://www.facebook.com/SmitooDiop/videos/vb.100006645848366/2285337021697804/?type=3&theater
  1. définition par la critique...

    "Monsieur Gattinoni, questionne. Si dans son travailil se définit comme un photographe de l'absence de distance, il est à caser dans la bibliothèque comme un plasticien. Le photographe aujourd'hui ne traite pas de la mémoire: il est son incarnation. il définit son expression comme le témoignage au présent du beau comme de l'atroce dans un temps limité; le clic. Ce dernier est l interprétation de la manière par la technique. L art plastique à cette différence approfondit: la forme et le fond. Il est l incarnation dans le classique du sujet et de la scène. Il a ce plus de la technique, que dans les arts plastiques ( l essence d une géométrie) résument le fait de penser un objet. Monsieur Gattinoni par son travail de diversité de forme questionne sur l'art multiple d un seul sentiment, ce dernier, il serait trop aisé de vous le dévoiler. Mais dans sa pratique. Il est plus pertinent de se questionner, si cette artiste ne remet pas plutôt l espace d'exposition en cause... tel que présenté, par l auteur sur son site; on peut aisément comprendre que la transmission de son message est plus importante que sa nature et; que son amusement à s'exprimer en est la raison. Sur son site la notion d'exposition fait son spectacle. Christian Gattinoni questionne aujourd'hui dans son approche de la poésie, sur cette définition : " l art web se définit comme l exposition de son oeuvre sur la toile...on ne peut pas la classer comme sous culture, car par posture, le web s'inscrit dans l histoire de l écriture...". L artiste dans son jeu de questions sur l'informe ( du flou, de l'abstrait; du numérique, du format, etc) nous fait nous poser la question de l'art web. Car si Christian se définit comme photographe, alors il devient naturel de se poser la question de dégager l'art web de l'art plastique. De la place de la nature photographique, Nadar nous apprend que la photo est soit un commerce soit une poésie. Le web est plus distant, il englobe le fragile comme le solide, l'animé comme le figé, il est à ce jour l expression de la pureté, à lui seul, il incarne non plus l'objet, mais la notion plus profonde de la transition de ce dernier, il possède la valeur curieuse de rencontre humaine dans l’éphémère dégagée de son passé. Car si le web se définit comme une technologie, la mondialisation implique pour cet outil des moyens supérieurs à sa conservation, le "web n a pas de mémoire", comme ironisé par la personne de la page de Monsieur Forest "...c'est à dire une douzaine d'années date à laquelle est détruite par un piratage malveillant.", somme toute cet art a ceci de total, que les artistes ne peindront plus l instant où l oiseau se pose sur la branche, mais ils n auront de cesse de bugger sur se sentiment pour rappeler que l oiseau pendant un jour, a existé. Bonne journée, xavier.d "

    A mon ami Jacques Pasquier.

    http://www.christiangattinoni.fr/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.