Portfolio

Le Maroc à la croisée des chemins

Le Maroc est un pays qui souffre et depuis très longtemps. C'est une réalité de plus en plus difficile à occulter. Nos problèmes, nos difficultés, sont devenus insupportables, certes, mais non encore insurmontables. Je crois qu'il est temps de réagir, avant que cela ne soit trop tard : libérer les détenus politiques et répondre aux attentes socioéconomiques de la population.
  1. J'ai peur pour mon pays. J'ai peur pour nos enfants et leur avenir. La stabilité du Maroc est menacée. Le pays risque à tout moment de sombrer dans le chaos, si nos gouvernants continuent à être sourds aux revendications légitimes de la population du Rif et de la majorité des marocains.

    Nos responsables, au lieu de résoudre les vrais problèmes, se contentent de semer la peur et la restriction des libertés. La sécurité et la répression sont entrain de prendre le dessus sur la liberté, la dignité, l'humanité.

    Le Maroc est un pays qui souffre et depuis très longtemps. C'est une réalité de plus en plus difficile à occulter. On l'a vu avec la manifestation populaire du 11 juin, la crise que traverse le pays semble avoir amené les citoyens les plus indifférents à se poser des questions quand à l'avenir incertain du pays. Tout le monde est entrain prendre conscience de la gravité de la situation, et pas seulement dans le Rif, mais dans tout le pays.

    Nos problèmes sont devenus insupportables, certes, mais non encore insurmontables. Malheureusement, jusqu'à présent, les solutions proposées par les responsables sont, comme toujours, des promesses et rien que des promesses, juste pour gagner du temps. Beaucoup d'énergie, beaucoup de temps, et même parfois beaucoup d'argent, sont dépensés pour rien. Jusqu'à quand ?

    Je crois qu'il est temps d'arrêter de parler et de s'agiter dans tous les sens, il en va de l'intérêt du pays. Il faut agir ici et maintenant avant que cela ne soit trop tard : libérer les détenus politiques, répondre aux attentes socioéconomiques de la population et initier sans perte de temps le vrai changement dans le sens de construire tous ensemble un autre Maroc, celui de la liberté, de la dignité et de la justice sociale.

     

     

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.