Portfolio

la macrofia, ploutocrates, vautours

La rage des gilets jaunes monte et embrase le pays...
  1. Ainsi du bois sort le loup,

    Mais la tête dans le trou,

    N'offrant qu'un dialogue de sourd,

    La Macrofia, ploutocrates, vautours,

    Protège surtout son magot,

    De ceux pris pour des gogos.

    Craignant toujours pour son bien,

    Contre fainéants, gens de rien,

    Leur octroie trois croquettes par jour,

    Espérant bien qu'ils accourent.

    Maniant crainte identitaire,

    Bien pire que leurs incendiaires,

    Noyant la révolte qui gronde, 

    Ils réveillent la bête immonde,

    Sur le terrain des Lepen,

    Attisent encore plus la haine,

    De tous ces non-intégrés,

    Que sont les pauvres immigrés,

    Milliers d'ex colonisés,

    Toujours plus précarisés.

    Face à cet Etat inique,

    Issu du fait monarchique,

    De sa cour déconnectée,

    De toute la réalité,

    La rage des gilets jaune monte,

    Embrase  le pays et surmonte,

    Les anciennes rivalités :

    Lycées, universités,

    Artisans ou paysans,

    Bien et aussi mal pensants,

    Les défenseurs du Climat,

    Et enfin les syndicats,

    Gilets jaunes, ou verts, ou rouges,

    Le peuple bien réveillé bouge.

    face à toute cette répression,

    Arrive une insurrection ...

     

    ... Révolution ... Révolution !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.