SpiritOfSade
Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Portfolio 6 avr. 2020

Manipulation des groupes FB : Acte I

Blog qui concerne le groupe FB « Le Canard Enchaîné Libre » tenu par un certain GC représenté sur l’affiche.

SpiritOfSade
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Note de l’auteur : avant de lire ce blog je vous conseille de lire les blogs [censure « fesse-bouc » : partie 1,2,3] que vous pouvez trouver sur Médiapart ou sur la page FB Spirit Blogueur (à ceux qui ne sont plus capables de lire il y a beaucoup d’images et peu de texte : courage !)

    Je vais à présent revenir sur ce que j’ai dénoncé dans [censure « fesse-bouc » partie 1] concernant en particulier le groupe « Le Canard Enchaîné Libre ». Pour mémoire j’avais été éjecté sans ménagement de ce groupe après que l’administrateur m’ait dénoncé à Facebook par rapport à l’un de mes dessins. J’ai également eut un témoignage qui rapporte les mêmes mésaventures y compris avec ce groupe en particulier :

  2. Puis il s’est produit plusieurs événements très intéressants mais que je n’avais pas correctement interprété à l’origine, n’ayant pas immédiatement compris l’ampleur des faux profils [censure « fesse-bouc » partie 3]. Comme je suis black-listé dans ce groupe depuis l’origine, j’ai fait appel à une amie pour y relayer certains de mes blogs : en l’occurrence dans le cas présent celui sur la PMA. Quelle n’a pas été notre surprise de voir le commentaire de l’administrateur du groupe, que je vous livre ci-dessous :

  3. Mon amie a bien entendu répondu pour souligner la contradiction évidente entre de tels propos, et prétendre à la liberté d’expression comme le laisse entendre le titre du groupe. Car cette réponse ne signifie ni plus ni moins que l’administrateur n’accepte de dialoguer qu’avec « l’establishment » (ici les journalistes « officiels » d’une ligne éditoriale) ; méprisant et faisant fi de l’avis du citoyen lambda quelque soit ses qualités ou la pertinence de son argumentation. Je vous livre sa réponse qui parle « de faire dialoguer les membres » : certes, mais uniquement sur les avis « des personnes autorisées » et non… « du plouc de base »

  4. Mais je suis allé de surprise en surprise en analysant ses interventions comme par exemple celle-ci :

  5. On voit qu’il intervient pour défendre à la fois la fonction de député, et à la fois Cohn-Bendit. Contre là encore tous les autres commentateurs :

  6. Lesquels considèrent à juste titre que nos députés sont grassement payés à ne rien foutre, en particulier depuis l’affaire Adama Cissé, l’éboueur qui a été viré pour une sieste alors qu’eux-mêmes la pratique régulièrement dans l’hémicycle (et encore quand ils y viennent !). Et quant à Cohn-Bendit, c’est de notoriété publique qu’il est ce qu’il est comme il l’a lui-même reconnu dans des propos abjects réitérés à de multiples reprises.

    Si on commence à faire la synthèse avec tout ce que j’ai constaté précédemment du personnage et décrit dans les blogs précédents :

    1- Son profil est vide lui aussi (entendant par là ne contient aucune donnée personnelle) avec un faux nom et une fausse photo,

    2- Il n’hésite pas à dénoncer à Facebook comme il l’a fait avec moi juste avant de m’exclure de son groupe,

    3- Il n’intervient que laconiquement, à mots comptés, sans jamais s’engager dans un dialogue,

    4- Il n’accepte de dialoguer qu’avec l’establishment et non avec le simple citoyen,

    5- Il veut faire dialoguer les membres mais à condition que cela « n’aille pas trop loin » en intervenant dès que l’establishment est mis en cause (alors qu’il présente son groupe comme justement lieu de liberté d’expression !) : il prône donc une liberté d’expression « encadrée »

    Qu’est-ce que tout cela vous évoque si vous avez lu [censure « fesse-bouc » partie 3] ? Et bien un faux profil justement !

    Mais mon bon Spirit, vous vous faites des idées ?! Vous devenez parano !

    Bon, je vais vous donner trois éléments supplémentaires :

    Le premier, c’est qu’il est un « mono-personnage » omnipotent, omniscient et qui intervient à tout bout de champ sur toutes les publications et à toute heure du jour et de la nuit : un peu curieux qu’une seule personne puisse faire tout cela tout le temps sans jamais dormir ? Il y a donc probablement plusieurs employés qui se relayent derrière ce profil bidon. Les faux profils, c’est un peu comme les agents infiltrés : on peut inventer une jolie histoire à dormir debout que l’on ressert à chaque fois derrière un faux nom et une fausse photo. Si vous saisissez ici ou là les confidences du personnage, il expliquera l’un que « Groseille » était le nom de son chien, à l’autre que la photo était la sienne quand il avait 12 ans ; mais bon, ceux qui sont derrière peuvent bien raconter n’importe quoi comme il n’y a aucun moyen de vérifier…

    Le second point, c’est qu’outre le témoignage que j’ai cité en début de blog, j’en ai saisi à l’impromptu plusieurs autres comme celui que je livre ici qui décrit exactement les mêmes mésaventures :

  7. Curieux que ce Monsieur Groseille Canut ne songe même pas le réintégrer dans le groupe car rien ne lui serait plus facile étant donné qu’il est administrateur. Aucune explication n’est donnée et on éconduit poliment l’importun en lui conseillant d’aller se faire voir ailleurs : typiquement le comportement d’un groupe « mafieux »

    Le troisième point, c’est qu’il n’intervient que dans des cas précis, et qu’il n’intervient pas à l’inverse dans d’autres cas tout aussi définis. Et à ce propos justement, quels sont les intérêts qui se cacheraient derrière ? Eh bien rappelons-nous que tel que je l’avais décrit dans le blog [censure « fesse-bouc » partie 1], son groupe recommande un groupe de la France Insoumise tenu par le numéro 2 (le vizir qui veut prendre la place du calife à la place du calife Mélenchon) :

  8. Tiens, tiens : on a donc ici une explication plausible de qui est derrière justement. Car la stratégie de la France insoumise, c’est de débarquer Macron et les autres prétendants (en particulier Marine Le Pen) mais surtout de conserver toutes les dérives autoritaires des institutions (parlement, police) afin de pouvoir exercer à son tour… la démocrature en toute tranquillité ! Or c’est comme par hasard exactement ce que fait ce Monsieur Groseille Canut : laissant passer les bolides au vert dès qu’il s’agit de critiquer les décisions du gouvernement ou Madame Le Pen, sortant aussitôt du bois dès que quelqu’un remet en cause les institutions…

    Allez, je vous en donne encore une autre preuve ; une troisième intervention qui correspondrait on ne peut mieux à la France insoumise :

  9. On se rappellera également les propos incongrus sur le fait de vouloir la parité [censure « fesse-bouc » partie 1], totalement surréalistes s’agissant d’un groupe Facebook mais récurrents dans la bouche des politiques !

    Vous ne me croyez toujours pas ? Faites l’essai vous-même dans son groupe :

    • critiquez Macron, la politique du gouvernement ou Marine Le Pen : il sera tout sourire (ce qui signifie qu’il n’interviendra pas)

    • critiquer le système (le parlement, les partis politiques, la police) : vous allez aussitôt le voir sorti du bois… pour « modérer » vos propos !

    Comment le voit, derrière chaque groupe, se cache des intérêts bien spécifiques, mais la duplicité de Facebook contrairement aux journaux d’opinion classique, c’est que ces intérêts avancent masqués. Et comme souvent dans la vraie vie, ce sont justement ceux qui prônent la vertu qui sont les pires à faire l’inverse ! On voit bien que ce genre de groupe n’a aucun intérêt à la démocratie, car son seul but, c’est « de chauffer » le plus de personnes possibles contre leurs adversaires politiques, de contenir les dérives qui leur sembleraient trop remettre en cause le système (dont ils escomptent bien se servir !) ; et absolument pas de faire débattre sur le thème de la liberté d’expression et des grands sujets fondamentaux dont ils se moquent royalement !

    Entre ce blog-ci et le premier [censure « fesse-bouc » partie 1] cela fera deux groupes de manipulations où je prends la France insoumise « la main dans le sac ». Mais je suis persuadé que d’autres ne sont pas en reste sur le registre de la duperie ! Et justement en l’occurrence, j’ai réalisé que c’était aussi le cas avec les groupes de caricatures : c’est le sujet qui fera l’objet du blog suivant sur lequel je vous invite…

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
« Violences génocidaires » et « risque sérieux de génocide »
La reconnaissance des violences génocidaires contre les populations ouïghoures a fait l’objet d’une résolution parlementaire historique ce 20 janvier. C'était un très grand moment. Or, il n'y a pas une mais deux résolutions condamnant les crimes perpétrés par l’État chinois. Derrière des objets relativement similaires, se trouve une certaine dissemblance juridique. Explications.
par Cloé Drieu
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles