Chaîne Humaine pour dénoncer la violence d'Etat et l'utilisation du LBD en France

Les Gilets Jaunes Suisses organisent une grande chaîne humaine de la place des Nations à Genève jusque devant l'ONU en portant un flambeau dans lequel se trouvera un rapport dénonçant la violence de l'Etat Français par l'utilisation de l'arme de guerre le LBD, remis à l'ONU pour obtenir son interdiction commerciale et utilisation
  • Date Du 31 août 2019 Au 31 août 2019
  • Lieu Genève (Suisse), place des nations à 12h
  • Réservation, inscription Accès libre
  • Information Un départ se fait du parking de l'aéroport vers 10h pour les personnes venant en voiture

Les reportages et statistiques sont nombreuses concernant les conséquences de l'utilisation des armes de guerre que sont le LBD, la grenade de désencerclement, et les lacrymogènes de plus en plus nocifs et agressifs.

On découvre les données du documentaliste David Dufresne, et on apprend aussi via les médias Suisse - information censurée en France - que le LBD est une commande hors-catalogue spécifique émise par le ministère de l'Intérieur Français :

https://youtu.be/IZXsFVM7GEY

Le Collectif ONU Gilets Jaunes avait déjà mené une action pour encourager l'ONU et l'UE à dénoncer l'hiver dernier les abus du pouvoir Français, ce qui avait fait grand bruit, sans pour autant sensibiliser le pouvoir autiste et sociopathe en place.

Les juristes se penchent sur les textes de lois Suisses et Internationaux autant pour faire interdire la commercialisation que l'utilisation de ces armes de guerre utilisées contre un public non-armé.

Pour ce faire, le 31 aout prochain, les Gilets Jaunes Suisses organisent une grande chaîne humaine de la place des Nations à Genève jusque devant l'ONU en portant un flambeau dans lequel se trouvera un rapport dénonçant la violence de l'Etat Français par l'utilisation de l'arme de guerre le LBD, remis à l'ONU pour obtenir son interdiction commerciale et utilisation

Info et détails : https://youtu.be/uz2dd0LiwFM

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.