Portfolio

Solidarité

De la fraternité à la solidarité, il n’y a qu’un pas vers l’humanité...
  1. La solidarité, pourquoi ? La fraternité ça ne plait pas à tout le monde ?
    Et si derrière ce fameux « Aimez-vous les uns les autres » se cachait un « Aider-vous les uns les autres ? »
    A la place de ce « m », moins de haine et un vrai soutient qui dit je t’aime.
    Pas une petite tape réconfortante sur l’épaule ni même l’embrassade de circonstance. Je veux parler de quelque chose de solide, de posé, de stable, de costaux. D’une notion qui nous rend fort et tout puissant dans le « ensemble ».
    Quelque chose d’entier, de consistant, un lien indéniable qui nous rend responsable. Comme si nous étions -toutes et tous- directement confrontés aux problèmes et solutions que porte l'humanité.
    Concernés par ce que vivent les autres. Comme si l’à venir de la communauté primait. Comme un seul et unique passé qui nous appartient, comme un seul et unique futur qui nous unit pour l’éternité.

    Solidarité.
    Dérivé de solide : « pour le tout », « solidairement ».
    En 1584, on parle d’obligation solidaire.
    Solidarité « se dit des personnes liées par un acte solidaire ».
    En 1739 : « se dit des personnes qui ont une communauté d'intérêts ou de responsabilités ».
    En 1834 « se dit des choses qui dépendent l'une de l'autre ».
    En 1861 « se dit des pièces d'un engrenage dont le fonctionnement est lié ».

    L’étymologie du terme est éclairante. La solidarité a la même origine que la solidité : ce qui fait la solidité d’un bloc de béton, c’est que tous ses éléments sont “solidaires”, autrement dit interdépendants ; ce qui affecte l’un affecte plus ou moins directement tous les autres.
    Rapport d'interdépendance entre les choses.
    Sentiment d'un devoir moral envers les autres membres d'un groupe, fondé sur l'identité de situation, d'intérêts.
    Engagement par lequel des personnes s'obligent les unes pour les autres, et chacune pour tous.

    Pour résumer, en cette veille de nouvelle année, la solidarité est ce « Sentiment qui pousse des personnes à s’accorder une aide mutuelle, soit par devoir moral, soit parce qu’une communauté d’intérêts existe entre elles. »
    Ai-je besoin d’en dire plus au vu de nos problématiques communes et actuelles ?
    La solidarité ne parle-t-elle
    pas d’elle-même ?
    Il n’est plus question aujourd’hui d’amitié fraternelle au sens populaire du terme.
    Tout humain qui se respecte est invité à respecter l’autre pour la simple et bonne raison qu’en s’incarnant il a fait le choix de partager
    sa vie sur une planète à partager.
    Et, qui dit contrat d’incarnation, dit solide obligation
    de préserver le vivant que les grands éléments nourrissent vaillamment.
    Soyons primitifs. Redevenons primitifs.
    Agissons solidairement tant qu’il est encore temps.

    Dans la même série :
    En introduction : Elle fête ses 230 ans
    Liberté
    Respect

    -
    Sources
    http://philo.pourtous.free.fr/
    https://fr.wikipedia.org/
    Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.