Line Bouthier
errance
Abonné·e de Mediapart

0 Billets

0 Édition

Portfolio 9 nov. 2019

Science-fiction

Quelque part dans le futur. Disons 2019. Ça se passe à la campagne. Mais maintenant on dit territoires ruraux.

Line Bouthier
errance
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Occitània creativa

    Quelque part dans le futur. Disons 2019. Ça se passe à la campagne. Mais maintenant on dit territoires ruraux.

  2. Occitània creativa

    Ces territoires ruraux, donc, se dépeuplent et s'appauvrissent. Les maisons sont à vendre. Oh, pas toutes, non. Pas tout de suite.

  3. Occitània creativa

    Les commerces aussi. À vendre ou à louer, mais les vitrines restent vides. Oh, pas toutes non plus, mais franchement : beaucoup.

  4. Occitània creativa

    Les jeunes regardent demain avec des yeux de citadins et retiennent au moins ceci de leurs leçons qu'il leur faudra partir, être mobiles. En plus d'être flexibles.

  5. Occitània creativa

    Et puis il y a... ce qu'on mange. La nourriture. On commence à craindre pour notre santé.

  6. Occitània creativa

    Et puis les citoyens et le pouvoir commencent à s'affronter. Les pacificateurs sévissent, éborgnent, mutilent. Mais tout ça est assez loin de nous. En métropole. À la ville. Juste un arrière plan, aucune alarme réelle via nos interfaces tactiles.

  7. Occitània creativa

    Nous, ici, à la campagne , on se demande encore ce qui est en train de nous arriver, et comment on va y réagir, maintenir de la vie ici, donner envie de rester chez nous, ou d'y venir. Attractivité, tourisme, marketing territorial, stratégies de développement, projets de territoires et autres territoires de projets : pour nous en sortir, il nous faut innover.

  8. Occitània creativa

    Aux commandes, des élus locaux. Autant dire nos parents, voisins, amis, cousins, et parfois nous-mêmes. Autour de la table dans les salles des Conseils, souvent le même constat, celui de notre difficulté à enrayer cette hémorragie, à guérir, à reprendre de la vigueur. Oh, pas toujours mais franchement : souvent.

  9. Occitània creativa

    Un terrain de jeu, un parmi les autres, auquel on est attentif, de gré ou de force : l'intercommunalité, la Communauté de Communes, l'EPCI. La Com-com. Ce bateau ivre qui vient de subir deux redécoupages successifs, à qui on a transféré des compétences sans les moyens de les exercer, ce nouvel espace de coopération au sein duquel s'organise la concurrence entre les territoires. Un terrain de jeu ou une arène ?

  10. Occitània creativa

    Une règle du jeu, comme une injonction, récurrente, diffuse, globale, intégrée : faire des économies. Et parmi bien d'autres, le poste ressources humaines en fait les frais. Résultat, les compétences administratives des EPCI s'élargissent, alors que leurs compétences professionnelles se réduisent. En d'autres termes, elles n'ont pas les moyens de recruter des agents pour se réorganiser en fonction de leurs nouveaux périmètres géographiques et administratifs. Pas les moyens de rendre les services publics pour lesquels elles existent. Cherchez l'erreur.

  11. Occitània creativa

    Voilà un chapelet de constats négatifs qui pourrait être allongé à souhait si nous ne cherchions à être synthétiques.

  12. Occitània creativa

    Pourtant, sur les territoires, les acteurs restent présents. Ils continuent même à être des sources d’initiatives, des forces de propositions. Des forces vives. Des projets, il n'en manque pas. Et des personnes pour les porter non plus .

  13. Occitània creativa

    Même en situation de fragilisation, les territoires demeurent d'une énergie vitale très forte.

  14. Ambre Ludwiczak

    Même vieillissants, nous restons nombreux.

  15. Occitània creativa

    Même en situation de crise nous restons intelligents et créatifs.

  16. Occitània creativa

    Nous avons changé, certes, nous nous sommes un peu résignés, mais franchement : pas tant que ça.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel