Portfolio

A Toulouse, 5000 personnes demandent le retrait de la «loi sécurité globale»

Le cortège déclaré en Préfecture est parti du Monument aux Combattants avant d'être bloqué par un important dispositif policier vers Palais de Justice. De là, une manifestation sauvage s'est dirigée vers Saint Michel avant d'être dispersée, sous un épais nuage de gaz lacrymogène, par une intervention d'une brigade de la CDI (Compagnie Départementale d'Intervention).
  1. L'important cordon de CRS déployé pour bloquer le cortège vers Palais de Justice.

  2. De nombreuses pancartes revendicatives près de Palais de Justice.

  3. De nombreuses pancartes revendicatives près de Palais de Justice.

  4. Un homme tente de dialoguer avec les forces de l'ordre ; "Baissez vos armes, rejoignez-nous".

  5. Un fumigène près de Palais de Justice.

  6. Une manifestation sauvage quitte alors Palais de Justice pour se diriger vers Saint Michel.

  7. Tout s'accélère, une brigade de la CDI (Compagnie Départementale d'Intervention) prend une rue parallèle à toute allure pour bloquer le cortège sauvage. Les forces de l'ordre se positionnent face à la manifestation et noient le cortège sous un nuage de gaz lacrymogène pour le disperser. Plusieurs groupes de manifestants défient encore les policiers dans les rues du centre ville jusqu'à 21h.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.