Portfolio

Evacuation et destruction du bidonville du Mas Rouge à Montpellier.

Mardi 31 Août, dès 7 heures du matin, le bidonville du Mas Rouge à Montpellier a été évacué et démantelé sur ordre du préfet de l'Hérault, Hugues Moutouh. L'évacuation s'est faite sans aucune concertation ni aucun préavis.
  1. Les habitations et tous les objets qui n'avaient pas été emportés par les familles ont été détruits.

  2. Plus de 100 personnes dont 40 enfants vivaient sur les sites du Mas Rouge. Elles ont été expulsées sans préavis et ont assisté à la destruction de leurs habitations.

  3. L'allée du bidonville après la destruction.

  4. Depuis 5 ans, il n'y avait plus eu d'évacuation de bidonville à Montpellier. La préfecture préférait éviter les évacuations sans préavis au profit d'un travail social mené sur le long terme.

  5. Ce mardi 31 Août, l'évacuation s'est faite sans aucune concertation pas plus avec les habitant.es  qu'avec l'association AREA qui intervient sur le site depuis 2016.

  6. Au Mas Rouge, 70 % des ménages avaient au moins un adulte en emploi CDD ou CDI. L'une des missions de  l'association AREA est de permettre aux familles d'accéder à un logement. 

  7. Une habitation avant la destruction.

  8. Les familles se sont vu proposer des mises à l'abri mais sans qu'une durée soit précisée. A deux jours de la rentrée scolaire, cette évacuation aura de lourdes conséquences sur la scolarisation des enfants.

  9. Les travailleur.es sociaux et Médecins du Monde dénoncent cette action qui met à mal tout le travail d'insertion mené depuis plusieurs années. L'association AREA regrette aussi que ce démantèlement ait lieu en pleine crise sanitaire.

  10. Le bidonville du Mas rouge après sa destruction.

  11. D'autres solutions que l'expulsion existent !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.