Clément Riot
Conteur, compositeur acousmatique
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Portfolio 1 janv. 2022

Jacques Issorel, Une lettre pour Alessandro Giovaninetti

L'Hispaniste Jacques Issorel publie un roman aux éditions du Trabucaire

Clément Riot
Conteur, compositeur acousmatique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Jacques Issorel est bien connu comme hispaniste (https://hispanismo.cervantes.es/hispanistas/223179/issorel-jacques); professeur émérite, auteur de nombreux ouvrages consacrés à la littérature espagnole : Luis de Góngora ou Rubén Darío, Manolo Valiente, surtout Machado et Fernando Villalón - qu’il contribua à faire (re)découvrir par de nombreuses publications bilingues, en espagnol ou en français.

    Jacques Issorel romancier était inconnu, jardin tenu secret, jusqu’en 2008, année où il publia « Helena Minekovska », passé inaperçu et pour cause : publié à compte d’auteur, directement en italien !… Voilà qu’en 2021 il le publie, réécrit en français, restructuré et considérablement enrichi, sous un titre tout aussi mystérieux.

    Histoire simple… dans un premier temps : un soir, le narrateur rencontre Helena sur le quai Rive Gauche à Perpignan ; russe, la soixantaine, elle n'a pas toujours été la pauvresse qu'elle semble être. Par bribes elle (se) raconte : jeunesse dans les années 50 en URSS, début de carrière de danseuse au Bolchoï, découverte de l'amour à quinze ans… un avenir heureux s’ouvre à elle, jusqu’au faux pas que ne lui pardonnera pas la police politique. C’est ici un premier dénouement, mais pour mieux rebondir dans la deuxième partie où le narrateur et son ami Mario partent imprudemment à la recherche du premier et grand amour d'Helena, le beau danseur italien A Giovaninetti dont la trace se perd à New York en 1960.

    Aller plus loin serait en dire trop ; commence alors une intrigue des plus rocambolesque, au sens propre ; il y a du presque invraisemblable, chez ces deux universitaires assez plan-plan entrainés dans des aventures qui les dépassent. Nos deux enquêteurs amateurs perpignanais vont se tirer d’affaire et le tout finit bien, comme dans les romans populaires, au sens noble du terme, de Fantômas à Sherlock Holmes : une intrigue bien ficelée, des rebondissements, de l’aventure, du suspens, du sentiment, c’est savoureux, tendre, parsemé de clins d’œil – aux arts, cinéma,… - le tout, habilement réparti sur de brefs et efficaces chapitre, tient en haleine comme un feuilleton, une série dira-t-on.

    L’ensemble dégage une impression d’étrangeté : une langue presque trop sage pour aujourd’hui, de longues phrases,… une langue classique, qui ne cherche pas à faire style, et qui donne à ces aventures d’aujourd’hui - entre Perpignan, USA et Italie, arrière fond politique, trafics et mystères divers, mais aussi internet et portables - un léger côté d’hier, un peu décalé.

    Roman non autobiographique précise avec malice l’auteur ; pour notre bonheur, il y glisse quelques pépites que chacun pourra (croire) découvrir, et savourer, selon sa perspicacité, ou son imagination ; ainsi cette réflexion du narrateur, en plein émoi : « L’explication d’un texte est un exercice délicat ; si bref soit-il ; il faut en révéler le non-dit, le message caché, sans pour autant lui faire dire plus qu’il ne contient réellement ». Restons-en donc là !

    Jacques Issorel, Une lettre pour Alessandro Giovaninetti, éd Trabucaire, 2021, 15€

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte
Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi
Journal — Moyen-Orient
Paris abandonne en Syrie trois orphelins de parents djihadistes
Depuis novembre 2019, trois enfants français sont placés dans un orphelinat de la capitale syrienne. Leurs parents, membres de l’État islamique, sont morts sur place. Après plusieurs mois d’enquête, nous avons réussi à retracer le parcours unique de ces orphelins.
par Céline Martelet

La sélection du Club

Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida