J.Hadida
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Événement 22 févr. 2017

Le XXe vs Carrefour

Les milliardaires américains et autres qataris, dont les sociétés basées dans les paradis fiscaux se goinfrent d'immobilier des Villes-Monde comme Paris, avec la bénédiction de nos élus qui garantissent leur droits de propriétaires et les enrichissent, peuvent bien nous laisser quelques miettes...

J.Hadida
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Le 27 février 2017

Lieu

Mairie du XXe arrondissement de Paris


Ce lundi 27 février, réunion en mairie du XXe arrondissement de Paris de la majorité municipale avec le promoteur immobilier CVI-Cargill et Carrefour. Les habitants du XXe sont conviés par le collectif "Non au centre commercial du rectorat" à partir de 10h45, devant la mairie, à affirmer dignement leur opposition au projet financier, immobiler et commercial en place de l'ancien rectorat de Paris.

Malgré leurs centaines de lettres et leurs 3.500 signatures, des manifestations, un forum citoyen tous les samedis, une présence sur les réseaux sociaux, une délégation à l'Hôtel-de-Ville en décembre dernier, etc., les habitants organisés en collectif "Non au centre commercial du rectorat" et les associations locales partenaires ne sont pas conviés à participer, ce lundi 27 février 2017, à cette réunion où seuls les membres de la majorité du conseil municipal du XXe, sont convoqués par la maire, Madame Calandra. En présence du promoteur (une filiale de la multinationale Cargill) et de Carrefour, il s'agit pourtant de "faire évoluer le projet du centre commercial du 92-98 avenue Gambetta, l'ancien rectorat de Paris" selon un voeu arraché par les habitants au Conseil de Paris le 28 septembre 2016.

Ce sont donc les élus écologistes et communistes soutenant le mouvement qui présenteront la mobilisation des habitants commencée en juin 2016, contre un énième magasin Carrefour dans le quartier. Les habitants demandent que la Semaest, organisme paritaire de la Ville chargé de revitaliser le commerce et l'artisanat, préempte les locaux commerciaux prévus à l'ancien rectorat (un centre commercial de 500 m2 autour d'un supermarché de 2000 m2) pour les dédier à un projet alternatif accueillant les propositions des habitants de ces quartiers en déficit d'équipements.

Une coopérative des habitants, à l'exemple de "La Louve" dans le 18e, du "Panier du 12e", ou encore de la "Park Slope Food Coop" de New York est souvent évoquée par des membres du collectif. Le collectif "Non au Centre commercial" pourrait évoluer en coopérative, nous sommes 3.500 signataires de la pétition papier et en ligne, 3.500 coopérateurs potentiels pour commencer... Premier objectif, obtenir les locaux prévus initialement pour le centre commercial du "rectorat". Dans une coopérative, ses membres décident de ses activités et si elle peut être une centrale d'achat en circuit court de produits de qualité garantissant un revenu correct aux producteurs et à prix raisonnables pour le consommateur, rien ne l'empêche de gérer des activités culturelles, de loisirs, de santé, de service... les idées alternatives émises au sein du collectif pourraient alors se concrétiser : université populaire, planing familial, locaux associatifs, maison médicale, Repair café, pépinière d'entreprises, ludothèque, salles de répétition, ateliers d'artistes et d'artisans, salles d'expositions, de concerts, gymnase, salle commune...

Comme nous l'a écrit Madame Calandra, les 14 multimilliardaires de Cargill ont le droit de la propriété privée pour eux et cela ne saurait être remis en question, même si la Ville n'a pas voulu exercer son droit de préemption, même si l'autorisation d'un supermarché qui dépasse les normes préconisées par Madame Hidalgo repose sur une zone "de chalandise" obsolète de 2005. Le promoteur CVI-Cargill devrait "idéalement", selon les termes d'une convention signée le 18 décembre 2015 par Madame Calandra-CVI (Cargill) et Carrefour accueillir une administration publique dans les 18.000 m2 de bureaux prévus au-dessus du Carrefour et ainsi rembourser son investissement en huit ans... il doit bien une fleur aux citoyens du XXe qui n'ont dans ce projet juteux offert par la Ville-Monde que leurs droits d'association et d'expression...

Pour plus d'information, visitez le blog  https://nonaucarrefouraurectorat.wordpress.com/ 

Facebook https://www.facebook.com/groups/Nonaucarrefouraurectorat

Twitter https://twitter.com/Kartonrouge 

Pétition en ligne NON AU SUPERMARCHE CARREFOUR. avaaz

Rejoignez le google-groupe via un mail à rectocarrefour@gmail.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Incendies en Gironde : « C’est loin d’être fini »
Dans le sud de la Gironde, le deuxième méga-feu de cet été caniculaire est fixé mais pas éteint. Habitants évacués, élus et pompiers, qui craignent une nouvelle réplique, pointent du doigt les pyromanes avant le dérèglement climatique, qui a pourtant transformé la forêt des Landes en « grille-pain ».
par Sarah Brethes
Journal
Été de tous les désastres : le gouvernement rate l’épreuve du feu
Le début du second quinquennat Macron n’aura même pas fait illusion sur ses intentions écologiques. Depuis le début de cet été catastrophique – canicules, feux, sécheresse –, les ministres s’en tiennent à des déclarations superficielles, évitant de s’attaquer aux causes premières des dérèglements climatiques et de l’assèchement des sols.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal
Des avocates et journalistes proches de Julian Asssange poursuivent la CIA
Deux journalistes et deux avocates américains ont déposé plainte contre l'agence de renseignements américaine et son ancien directeur, Michael Pompeo. Ils font partie des multiples proches du fondateur de WikiLeaks lui ayant rendu visite dans son refuge de l'ambassade équatorienne de Londres alors qu'il été la cible d'une vaste opération d'espionnage.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Écologie
Pour plus d’un quart des Alsaciens, l’eau du robinet dépasse les normes de concentration en pesticides
Dans le Bas-Rhin, des dépassements des limites de qualité ont été constatés dans trente-six unités de distribution qui alimentent en eau potable plus de 300 000 habitants, soit un quart de la population. Le Haut-Rhin est touché dans des proportions similaires.
par Nicolas Cossic (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Russie, une guerre criminelle, une opinion complice ?
Une analyse du sociologue russe Lev Goudkov, qui démonte les leviers de la propagande du pouvoir russe et y voit l'explication du soutien passif, mais majoritaire apporté par la population russe à l'intervention militaire en Ukraine. Il ne cessera, selon lui, qu'avec un choc qui lui fasse prendre conscience des causes et des conséquences de la guerre, processus qui n'est pas encore engagé.
par Daniel AC Mathieu
Billet de blog
Les talibans en Afghanistan : un an de pédocriminalité, de mariages forcés et de suicides
[Rediffusion] Cela fait presqu'un an que les talibans ont repris le pouvoir en Afghanistan. Depuis août 2021, plus d'une centaine de femmes ont été assassinées ou se sont suicidées en Afghanistan. Les talibans apprennent aux enfants à tirer et les exploitent sexuellement.
par Mortaza Behboudi
Billet de blog
Quand la langue nous fait défaut
Les mots ne sont plus porteurs de sens, ils ne servent qu'à indiquer ce que l'on doit penser et ce qu'il est interdit de penser. La réaction du gouvernement français aux bombardements de Gaza le démontre une fois de plus.
par ekeland
Billet de blog
« Le canari dans la mine de charbon » : chronique annoncée de la crise du Sri Lanka
La grave crise économique que traverse le Sri Lanka, la suspension du paiement de la dette souveraine et le soulèvement populaire de 2022 ont attiré l’attention du monde entier. Le Sri Lanka est décrit comme le « canari dans la mine de charbon », c’est-à-dire un signe avant-coureur de l’avenir probable d’autres pays du Sud.
par cadtm