Terrorismes et djihadistes

CRIMES SOUS TRANQUILLISANTS

Des actes effroyables ont été commis ces dernières années et plus particulièrement ces derniers jours en France et aussi dans d’autres pays notamment aux États-Unis. 

Tous ces drames ont comme point commun d’avoir été perpétrés par des « désaxés » se réclamant parfois de l’Islam ? 

Tous ces passages à l’acte criminels ont été commis sous l’empire de drogues légales ou illégales (Cocaïne, Benzodiazépines, entre autres), la presse reste bien discrète, un véritable embargo sur ce sujet !

 En ce qui concerne les drogues illégales, les services de Police et de Gendarmerie agissent en fonction des maigres moyens qu’ils ont à leur disposition.

Pour ce qui concerne les drogues légale à savoir les anxiolytiques (Tranquillisants et Somnifères) désignés par les pharmacologues comme étant de la « cocaïne light », aucune mesure de prévention; bien au contraire, la Sécurité Sociale et l’ANSM encouragent la consommation de ces pilules du malheur !

 L’ « Alerte » de l’AAAVAM à la HAS en octobre 2016 suit son cours sans que personne ne pose de question, peu de médecin et surtout les psychiatres ne s’interrogent pas sur la responsabilité de ces anxiolytiques et les 200000 tentatives de suicides annuels en France et les 14000 autolyses réussies, les accidents du travail et de la circulation, les troubles du comportement, la maladie d’Alzheimer et aussi les actes de violence et terrorisme favorisés par ces médicaments psychotropes.

 Bon courage aux familles avec qui l’AAAVAM reste solidaire.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.