CORONAVIRUS

PNEUMOLOGIE

Pneumologie : « pour guérir d’un rhume avec une prescription de médicaments, il faut une semaine, sans médicament, il faut 7 jours ! » 

Plaisanterie habituelle des médecins pour éviter à leurs patients les effets indésirables des médicaments.

Pour le « Coronavirus » il semblerait que le rituel soit le même, bien qu’un « antibiotique » ordonné en interaction avec de la « Chloroquine » semble d’après les essais du Professeur Raoult accélérer la guérison ?

En raison de la pression populaire et médiatique les effets indésirables de la Chloroquine sont passés sous silence.

Aussi, comme les autorités de santé l’ont préconisé, il est à notre avis plus prudent d’attendre des informations officielles et de pas se précipiter dans des traitements actifs et plus dangereux que le covid-19 !

Pour ce qui concerne les cas graves, selon les déclarations du Professeur Didier Raoult Grand Prix Inserm 2010, ces traitements arrivent trop tard.

En attendant des informations plus précises de la « HAS » les Conseils de l’AAAVAM sont : se conformer aux directives de la Direction Générale de la Santé et de se méfier des réseaux sociaux et de ses imposteurs.

En 1970, les traitements antipaludéens, nombreux et plus dangereux les uns que les autres, y compris la « Chloroquine » (problèmes cardiaques & cécité) ont été remplacés par le Lariam®.

À ce jour l’AAAVAM regroupe les Victimes du Lariam® qui présentent la même pathologie que le chanteur Stromae.

Pour la « Chloroquine » nous demandons au Ministre de la Santé le Docteur Olivier Véran la mise en place immédiate d’une étude de « pharmacovigilance » en temps réel grâce aux données de la Sécurité Sociale.

 

Georges Alexandre Imbert

AAAVAM

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.