SUICIDES

SUICIDES DANS LES PRISONS

La distribution par l'Administration pénitentiaire de "tranquillisants et de somnifères" hors A.M.M., pour contenir la surpopulation favorise la multiplication des passages à l'acte suicidaire constaté dans votre article.

Également, les condamnations de psychotiques qui n'ont rien à faire dans ces Maisons d'arrêt et qui sont passés à l'acte sous l'empire de ces anxiolytiques délivrés par des médecins inconscients. 

Une pauvre France sous camisole chimique pour débuter l'année 2018 !

Bonne année MEDIAPART !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.