Décès du docteur Jacqueline Denis-Lempereur journaliste

J’apprends avec une immense tristesse le décès du docteur Jacqueline Denis-Lempereur journaliste

J’apprends avec une immense tristesse le décès du docteur Jacqueline Denis-Lempereur journaliste  qui avait eu le courage en janvier 1989 d’écrire dans le magazine Science & Vie « Les Français camés aux benzodiazépines », et de poser la question de savoir qui sont les médecins « dealers » qui font des ordonnances de complaisance ?

Nous étions voisins, malheureusement 30 années ont passé et je n’ai jamais rencontré cette femme valeureuse qui avait eu le courage de dénoncer un drame franco-français qui favorise les actes de violence et les passages à l‘acte suicidaire.

J’adresse au nom de l’AAAVAM mes plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Georges Alexandre Imbert

Président de l’AAAVAM

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.