Sécurité Routière

Sécurité routière : ces petites routes qui nous font peur

Sécurité routière : ces petites routes qui nous font peur


AXA l’un des principaux assureurs des Laboratoires Pharmaceutiques, le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, Madame Péruchon de la « Ligue contre la Violence Routière » seraient-ils associés pour ne jamais mettre en cause les drogues légales comme les « tranquillisants et les somnifères » et illégales comme la cocaïne et le cannabis dans de très nombreux accidents graves ou mortels de la circulation ?


Si l’anxiolytique « alcool » reste le premier responsable de la mortalité routière, la deuxième cause reste les drogues qui favorisent la violence, les prises de risques, les vitesses excessives. (Livre Blanc Sécurité Routière du Professeur Georges Lagier).


Pourquoi notre association est-elle la seule à dénoncer cette absence de contrôle et de prévention en France, pourquoi l’AAAVAM est elle censurée systématiquement, pourquoi aucun contrôle des chauffeurs de Cars, de camions, pourquoi aucune analyse toxicologique des pilotes de l’aviation civile (Air-France) !


La France vit sous camisole chimique depuis 50 ans, un pays de « drogués légaux » est à la merci de ses adversaires ; en effet derrière la crédulité des « médecins dealers » qui ordonnent des Benzodiazépines à profusion, phénomène déjà dénoncé dans le magazine Science & Vie en janvier 1989, il y a des profiteurs, des criminels qui tirent les ficelles !


Georges Alexandre Imbert

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.