aafonso
Chercheur en science politique
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 avr. 2017

aafonso
Chercheur en science politique
Abonné·e de Mediapart

Marine Le Pen sera-t-elle capable d'élargir son électorat au second tour?

Le Pen père n'avait pas réussi à créer de transferts de voix déterminants au second tour. Les choses pourraient être différentes pour Marine.

aafonso
Chercheur en science politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tranferts de voix entre le premier et second tour de l'élection présidentielle 2002 © Alexandre Afonso

Une question que beaucoup de gens se posent est de savoir si Marine Le Pen sera en mesure d'attirer des électeurs au-delà de son propre électorat si elle arrive au deuxième tour de l'élection présidentielle. Dans à peu près tous les scénarios présentés dans les sondages, elle perdrait contre Macron, Fillon et Mélenchon. Il est intéressant de voir comment les choses se sont déroulées en 2002, lorsque son père a atteint le deuxième tour contre Jacques Chirac.

Le graphique ci-dessus montre le transfert des voix entre le premier et le second tour de l'élection présidentielle française en 2002. Pour dessiner ce graphique, j'ai pris le nombre total de voix pour chaque candidat au premier tour, et l'ai multiplié par les proportions indiquées dans ce sondage post-électoral d'Ipsos. J'ai utilisé le Sankeymatic pour créer le graphique. Le total calculé pour Le Pen et Chirac est un peu différent du résultat final, mais dans son ensemble, il est assez précis.

Le problème évident pour Le Pen père était qu'il n'a pas pu compter sur un transfert significatif de voix. Il a seulement augmenté son total de moins d'un million, principalement grâce à Bruno Mégret et à des abstentionnistes du premier tour. Chirac, en revanche, a pu compter non seulement sur la totalité de ses propres électeurs et sur la quasi-totalité des électeurs de la plupart des autres candidats , mais a également attiré beaucoup de votants qui s'étaient abstenus au premier tour.

Les choses seront probablement différentes cette année. Les Républicains sous Sarkozy se sont déplacés de manière significative vers la droite sur l'immigration, ce qui a rendu les idées de Marine Le Pen plus acceptables. Si Fillon ne parvient pas au second tour, on peut s'attendre à ce qu'une part non négligeable de ses électeurs se tourne vers Le Pen. En général, Marine n'est pas aussi radioactive que son père pour l'électorat dans son ensemble. On le voit dans les sondages. Ils s'étaient considérablement trompés en 2002. Beaucoup de répondants avaient probablement honte de dire qu'ils voteraient pour Le Pen père. Cette honte est certainement moins présente maintenant. Le Pen père disait peut-être tout haut ce que les autres pensaient tout bas, sa fille dit tout haut ce que les autres disent aussi tout haut.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de « L’Internationale »
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les critiques envers Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Europe
Bombardements russes : « Il n’y a aucune cible ici, ce sont des maisons, des jardins ! »
À Dnipro dans le sud de l’Ukraine, devant sa maison en ruines après une attaque de missile, l’infirmière Oxanna Veriemko ne peut que constater le désastre. Depuis le début de l’automne, la stratégie russe consistant à endommager les infrastructures fait de nombreuses victimes civiles. « Impardonnable », préviennent les Ukrainiens.
par Mathilde Goanec
Journal
Conditions de détention à Nanterre : l’État de nouveau attaqué en justice 
Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise doit examiner ce lundi un référé-liberté visant à remédier d’urgence à « l’état d’indignité permanent et endémique au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine ». Les requérants dénoncent « l’inertie manifeste des autorités ». 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens