Marine Le Pen sera-t-elle capable d'élargir son électorat au second tour?

Le Pen père n'avait pas réussi à créer de transferts de voix déterminants au second tour. Les choses pourraient être différentes pour Marine.

Tranferts de voix entre le premier et second tour de l'élection présidentielle 2002 © Alexandre Afonso Tranferts de voix entre le premier et second tour de l'élection présidentielle 2002 © Alexandre Afonso

 

Une question que beaucoup de gens se posent est de savoir si Marine Le Pen sera en mesure d'attirer des électeurs au-delà de son propre électorat si elle arrive au deuxième tour de l'élection présidentielle. Dans à peu près tous les scénarios présentés dans les sondages, elle perdrait contre Macron, Fillon et Mélenchon. Il est intéressant de voir comment les choses se sont déroulées en 2002, lorsque son père a atteint le deuxième tour contre Jacques Chirac.

Le graphique ci-dessus montre le transfert des voix entre le premier et le second tour de l'élection présidentielle française en 2002. Pour dessiner ce graphique, j'ai pris le nombre total de voix pour chaque candidat au premier tour, et l'ai multiplié par les proportions indiquées dans ce sondage post-électoral d'Ipsos. J'ai utilisé le Sankeymatic pour créer le graphique. Le total calculé pour Le Pen et Chirac est un peu différent du résultat final, mais dans son ensemble, il est assez précis.

Le problème évident pour Le Pen père était qu'il n'a pas pu compter sur un transfert significatif de voix. Il a seulement augmenté son total de moins d'un million, principalement grâce à Bruno Mégret et à des abstentionnistes du premier tour. Chirac, en revanche, a pu compter non seulement sur la totalité de ses propres électeurs et sur la quasi-totalité des électeurs de la plupart des autres candidats , mais a également attiré beaucoup de votants qui s'étaient abstenus au premier tour.

Les choses seront probablement différentes cette année. Les Républicains sous Sarkozy se sont déplacés de manière significative vers la droite sur l'immigration, ce qui a rendu les idées de Marine Le Pen plus acceptables. Si Fillon ne parvient pas au second tour, on peut s'attendre à ce qu'une part non négligeable de ses électeurs se tourne vers Le Pen. En général, Marine n'est pas aussi radioactive que son père pour l'électorat dans son ensemble. On le voit dans les sondages. Ils s'étaient considérablement trompés en 2002. Beaucoup de répondants avaient probablement honte de dire qu'ils voteraient pour Le Pen père. Cette honte est certainement moins présente maintenant. Le Pen père disait peut-être tout haut ce que les autres pensaient tout bas, sa fille dit tout haut ce que les autres disent aussi tout haut.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.