Grêve versus Foot?

La CGT selon Valls est une organisation irresponsable (déjà vù?) de voyous selon Gattaz à l'origine du chaos qui s'installe en France, dont les souffrances d'un orphelin de 3 ans selon le ministre Caseneuve. 4000 policiers et gendarmes pour 1 match de foot à Lille c'est par contre une fête attendue, même si les débits d'alcools seront surveillés, voir interdits dans certaines zones.

Déjà vù cet oxymore me disais-je:

15 janv. 2009 - Nicolas Sarkozy a qualifié, jeudi 15 janvier, le syndicat Sud-rail d'organisation syndicale "irresponsable"

Nonobstant le fait que la CGT est loin d'être le seul syndicat à manifester contre la "loi el khomri", joli feuille de vigne exotique dont le nom même été contesté par de racistes représentant français le jugeant trop "étranger", loi qui n'est pas non plus le seul sujet de crispation sociale,mais il faut bien un bouc émissaire et quelque chose de simple pour la télé, une caricature de plus suffira. Ce soir y'a foot.

Le téléscopage de ces actualités n'est pas du au hasard. Hollande misait sur l'euro et les vacances d'été pour dissiper les manifestants si "les casseurs" ne suffisaient pas à les effacer derrière leur violence. Du pain et des jeux. Mais comme je l'entendais récemment, cette phrase commence par "du pain", Hollande en a fait "Du cirque et des jeux.".  Moi président on va jouer. Le pain, Macron nous le dit car apparement on ne le savait pas, il faut travailler pour l'avoir. Les chiffres donc devraient parler d'eux même, soit. 75 000 manifestants selon la police 1 millions selon les syndicats, sans compter ceux qui n'y étaient pas physiquement mais qui soutiennent ce mouvement financièrement et moralement, beaucoup plus nombreux quand on sait que 70% des français sondés sont contre cette loi. En face, 40 personnes au gouvernement, un 49.3 et des médias à leur botte minimisant, décrédibilisant, voir diffamant le mouvement (exception notable de Médiapart):

Contrairement au discours du gouvernement sur l'essoufflement du mouvement social, la manifestation du mardi 14 juin n'a pas été le baroud d’honneur annoncé d’une CGT marginalisée. C’est au contraire la plus forte mobilisation depuis le début du mouvement.

Aujourd'hui donc Valls appelle à cesser les manifestations et promet "de l'autoritarisme". Il se prend ainsi pour un leader, lui qui n'a même pas obtenu 5% aux primaires du PS. Caseneuve ose un rapprochement ignoble comparant la violence des manifestants et du terroriste qui a abattu les parents policiers du jeune orphelin pris en charge à l'hopital Neker, devant lequel des casseurs ont cassé. Sarkozy, cet illustre repris de justice, renchéri et demande, c'est ubu en son royaume, on l'écoute, que la CGT soit tenu pour responsable des dégâts commis par les casseurs et éventuellement de tout le reste, j'imagine qu'il parle de ses casseroles, si il pouvait aussi les mettre sur le dos de la CGT...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.