Légaliser le cannabis? Mais on n’en a plus rien à foutre!

Le gouvernement tente une nouvelle fois de nous enfumer en faisant semblant d'ouvrir le débat sur le cannabis.. pour le refermer aussitôt ! La vérité, c'est que, légal ou pas, le cannabis est partout, bon et pas cher, et que les fumeurs n'en ont désormais plus rien à foutre qu'il soit autorisé ou non!

easy

  Alors qu’une bonne partie de la jeunesse est dans la rue pour combattre la loi El Khomri de destruction du code du travail, le ministre « socialiste » Jean Marie Le Guen a expliqué dans la presse, en substance, que l’interdiction du cannabis ne fonctionnait pas et qu’il était temps de passer à autre chose...

Il a été immédiatement recadré par deux autres ministres, Vallaud-Belkacem et Le Foll,  qui se sont empressés de mettre les choses au point :
Non, il n'est pas question de changer la loi française sur les stups qui date... de 1970 (!) et le fait que les français soient les plus gros fumeurs de pétards d’occident ou les dizaines de victimes par balles de la guerre du shit à Marseille n’y changeront rien : on garde cette loi formidable qui punit théoriquement de prison ferme et inflige de lourdes amendes pour la possession ne serait ce que d’un joint de cannabis…

On remarquera au passage qu'il n'est plus question ici de la « modernité » et du « monde qui bouge » dont on nous rebat les oreilles en général quand il s'agit de déréglementer et de (contre) réformer, mais passons...

Pas question de légaliser, donc, ni même de dépénaliser l'usage du cannabis.

On continue comme avant.

Gageons qu'à l'approche de 2017 et des présidentielles, nombreux seront les politiques de tout bord à évoquer le sujet, à parler d'ouvrir le débat, espérant grappiller quelques voix chez les jeunes, pour aussitôt clore la parenthèse une fois l'élection passée.

Un petit exemple avec ce billet pathétique de la députée PS du Doubs:

https://blogs.mediapart.fr/barbara-romagnan/blog/070316/cannabis-une-repression-inefficace

Pathétique parce qu'on croirait, à la lire, que son parti est dans l'opposition !

Pathétique parce que les arguments qui nous sont servis, pour pertinents qu'ils puissent être, sont les mêmes qui sont répétés en boucle, sans succès, depuis 1970 ! De qui se moque-t-on?!

Alors que très franchement, en 2016,  en France, légaliser ou pas le cannabis… on n'en a vraiment plus rien à foutre.
Parole de fumeur !

Laissez moi vous expliquer !

Il faut savoir que du cannabis, on en trouve partout désormais, et que ça soit en région parisienne et dans de nombreuses villes de Province, il n’y a pas une cité désormais qui n’ait son– voire ses- points de vente, où l’on peut trouver de l’herbe et du shit 7 jours sur 7 de midi ou au pire quatorze heures à vingt-deux heures voire minuit....

Ni la répression ni l’état d’urgence n'ont pu tarir – ni même ralentir- l’approvisionnement, et les prix ne bougent pas! Mieux, ils baissent, quand la qualité,elle, augmente.

De toute façon, désormais on fait pousser de l’herbe partout et les trafiquants (sans doute sensibles eux aussi au thème du développement durable ?) privilégient les circuits courts, ils produisent sur place et l'herbe n'a que quelques mètres faire de la chambre de floraison jusqu'au pochon qu’on vous bicrave.

Avec la concurrence de la weed auto produite, les producteurs marocains de shit ont dû s’adapter et ils fabriquent désormais un produit de plus en plus fort, qu'on appelle « la frappe », le « seum » (« poison » en arabe ) ou encore « la patate ».

On remarque également que les prix se sont standardisés, pour 10 euros un peu partout t’as environ deux grammes de shit, la même chose pour vingt balles avec la beuh.

Pour mémoire, dans les années 1980, la « barrette » de shit à cent francs (soit 15,24 euros) faisait au mieux deux grammes... et la bonne herbe était particulièrement dure à trouver.

Plus besoin non plus d’ avoir ses entrées dans les cités et de connaître le milieu pour y aller, c’est désormais très bien organisé et professionnel et les arnaques qui étaient légion dans les années 90 (où l’on fourgait entre autres un shit infâme surnommé le Tcherno...) ne sont qu’un mauvais souvenir, même un bolos’ en costard cravate peut acheter son matos sans prendre le moindre risque !

Quant aux flics, il y a longtemps qu’ils ont renoncé à embarquer les fumeurs de joints,  eux qui en consomment parfois aussi, comme toutes les couches de la société ! C'est tout juste s'ils vous le confisquent, sauf si vous avez un produit particulièrement bon et qu'eux même sont en rade!

Pourquoi légaliser, donc ? Veut-on supprimer les seuls emplois qui existent dans les quartiers dits « difficiles » ? Veut on cesser de bénéficier de l'expertise et des compétences de ces jeunes en matière de culture, d’import-export, de distribution ? Veut on que le marché tombe entre les mains des grands groupes, type Leclerc ou Auchan qui sont déjà gavés d'oseille ?.. Veut on faire augmenter les prix ?

Non, vraiment, laissez nous gérer nous même notre marché, et s'il vous plait, ne légalisez pas le cannabis !

 

Pour prolonger : https://blogs.mediapart.fr/abouadil/blog/220415/succes-de-la-guerre-la-drogue-le-cannabis-en-forte-hausse-chez-les-ados-en-france

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.