Vous avez dit "zone de non droit"?

Cette très courte vidéo, d'une banalité malheureusement exemplaire, est dédiée à tous ceux qui, sur les fils de Médiapart et ailleurs, prétendent que certains quartiers seraient des "zones de non droit".... Zone de non droit pour les forces de l'ordre, sans doute. ... à vous de juger!

Voici une vidéo d'une banalité exemplaire, tournée il y a dix minutes dans un quartier dit "chaud" de Noisy le Grand (il n'en est rien en vérité, si ce n'est qu'il y a plus de 500 logements dans un même vaste ensemble avec une majorité d'immigrés d’Afrique subsaharienne, et énormément de jeunes de tous âges).

Après une soirée assez classique où l'on entend rires et pétards dehors (faut il rappeler que nous sommes le 13 juillet?), des bruits plus étranges attirent les regards vers la fenêtre... et c'est maintenant et d'un seul coup une armada de flics qui se baladent sur la place centrale de la cité, armés jusqu'aux dents notamment de flash balls et l'air très menaçant.

Les enfants encore présents déguerpissent, les jeunes qui sont là regardent mi amusés mi écoeurés par un tel déploiement de force qui relève de la provocation - ou de l'envie d'en découdre.

C'est alors qu'un habitant descend de son immeuble et regarde à son tour ce qui se passe.

Et comme n'importe qui en 2018, il sort son téléphone portable et se met à filmer les forces en présence.

Pas pour longtemps...

Zone de non droit?... © Pianarchy

Cette petite vidéo, d'une banalité malheureusement exemplaire, est dédiée à tous ceux, sur les fils de Médiapart et ailleurs, prétendent que certains quartiers seraient des "zones de non droit"....


Elles le sont en effet.. pour les forces de l'ordre!


Cette scène, pour insignifiante qu'elle soit, est tout de même édifiante.


Bien sûr, le flic rend son portable au riverain, courageux mais pas téméraire.

Mais la grossiereté, les menaces, le tutoiement et l'interdiction d'exercer le droit de filmer sur la voie publique - en l’occurrence devant chez soi - laissent pantois.

à vous de juger!

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.