ASUD: auto-support des usagers de drogues

L'association ASUD (Auto-Support des Usagers de Drogues) a été créée en 1992 afin de : - promouvoir la réduction des risques auprès des usagers et ex-usagers de drogues; - soutenir toute personne prise en charge par le système sanitaire et social pour des questions relatives à son usage de drogues A ce titre ASUD est soutenue par les pouvoirs publics et des donateurs privés....

http://www.asud.org/

logo

 

 

 

ASUD, "l'association des drogués heureux"(1), est régulièrement dans le collimateur des prohibitionnistes et conservateurs de tout poil, car cette association  (qui fonctionne principalement grâce aux subventions de l'Etat) prône, en matière d'usages de drogues, la réduction des risques (RDR) et une consommation "responsable". A rebours donc du discours des pouvoirs publics, toutes étiquettes politiques confondues...

C'est ainsi qu'ASUD défend, entre autres, (et comme toutes les personnes censées connaissant un peu le sujet, finalement!) l'ouverture de salles de shoot, l'extension des programmes de traitement de substitution aux opiacés (notamment sous une forme injectable), et la légalisation de tous les produits (qui devrait aller de pair, bien entendu, avec des programmes de prévention, notamment à l'attention des jeunes..)

L'association publie régulièrement un magazine, ASUD Journal, dont les anciens numéros sont disponibles en PDF sur le site (lien direct ici)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

exemple de couverture d'ASUD Journal, ici le numéro d'octobre 2014 avec son dossier thématique: "la drogue racontée aux enfants".

Pour prolonger : le blog d'ASUD sur rue 89:

http://rue89.nouvelobs.com/blog/drogues-et-addictions

 

(1) Clin d’œil au regretté professeur Claude Olievenstein , auteur dans les années 1970 du livre "Il n'y a pas de drogués heureux"

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.