Boycott des centristes par les medias?

Il y a quand même quelque chose d'incompréhensible, dans les choix éditoriaux des sondeurs et des medias mainstream.Prenons, par exemple, la couverture sondagière et médiatique des centristes libéraux démocrates.
Il y a quand même quelque chose d'incompréhensible, dans les choix éditoriaux des sondeurs et des medias mainstream.
Prenons, par exemple, la couverture sondagière et médiatique des centristes libéraux démocrates.
On sait que Hervé Morin, président du Nouveau Centre, est candidat à la Présidentielle 2012. Il l'a déclaré en Janvier dernier. On sait aussi que François Bayrou sera vraisemblablement candidat, et qu'il est surtout actuellement crédité entre 6% et 10% des intentions de vote. On sait enfin que ni Villepin, ni les socialistes (pour cause !), ni Jean-Louis Borloo n'ont exprimé le voeu d'être candidat, et pourtant ils sont dans les sondages.
BVA+Mai+2011-2.jpg
BVA+Mai+2011.jpg
Hervé Morin effectue en ce moment un tour de France, qui le mène de Dunkerque à Marseille, en passant par le Drugstore des Champs Elysées (cet après-midi de 13h à 14h). François Bayrou continue lui aussi à rencontrer les habitants du pays. Pourquoi préfère t-on couvrir Nathalie Arthaud ou Nicolas Dupont-Aignan ?
Ensuite, si vous regardez à nouveau le graphique ci-dessus, vous voyez que la fille à papa de Saint Cloud est inclue dans un sous groupe "sous total droite). Pourtant, le même sondage de BVA, quelques pages plus loin, nous montre ceci. (voir ci-dessous)
BVA+Mai+2011-3.jpg
Une majorité des électeurs du Front National voteront socialiste au deuxième tour. Et c'est logique !
- Déjà, la fille à papa de Saint Cloud a toujours eu un visage nationaliste (marque de fabrique) mais en plus, elle a récemment rajouté une couche de "socialisme". Le jeu de mot est triste, mais il est logique : le socialisme ne peut être que national, tout étudiant en 1ere année d'économie qui étudie le multiplicateur Keynesien le comprend. Un bon plan de relance ou une politique protectionniste fonctionne parfaitement en absence d'échanges avec l'étranger et pas du tout en économie ouverte.
- De plus, les électeurs du Front National sont fondamentalement d'anciens communistes, en dehors des quelques groupuscules authentiquement d'extrême-droite (avec tout ce que cela suppose d'ethno différentialisme, de racisme assumé etc). La carte de votes FN le montre clairement. Les élus socialistes du Nord ou de Lorraine comme Aurélie Filipetti, qui, par définition (au vu des chiffres du 1er tour), sont élus par l'apport, au deuxième tour, de voix dites FN du 1er tour, le savent bien.
Les français n'en peuvent plus, des présentations tronquées et des manipulations en tout genre. Pour le moment, on essaye de nous vendre au choix,
- du gauchiste népotique qui fait embaucher sa fifille au conseil général de l'Essonne (n'est ce pas, Maryline M. ?)
- du conjoint de embedded journalist (François Hollande, Jean-Louis Borloo, sans mentionner DSK, pour le moment occupé ailleurs ^^)
- ou de l'ultra étatiste (Villepin, NDA, la fille à papa de Saint Cloud sans parler des trotskystes).
Mais le premier parti, c'est celui, au choix, du vote blanc (sans même prendre en compte les abstentionnistes) ou celui, forcé, des contribuables !
Pourtant, une autre France est possible, une France libérale !
Retrouvez le sondage BVA ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.