Adeline et Romain
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

1 Éditions

Billet de blog 29 déc. 2021

Prisonniers de la toile

La lobotomie, autrefois réservée à la psychiatrie, est en pleine expansion. Nous sommes tous touchés bien qu’à différents degrés. Nous sommes accros aux écrans, aux infos, aux jeux vidéo, aux commentaires, aux pouces levés ou baissés.

Adeline et Romain
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© www.franceinter.fr/sciences/la-toile-d-araignee-mode-d-emploi

La lobotomie, autrefois réservée à la psychiatrie, est en pleine expansion. Nous sommes tous touchés bien qu’à différents degrés.

Nous sommes accros aux écrans, aux infos, aux jeux vidéo, aux commentaires, aux pouces levés ou baissés.

Nous lisons des articles, influencés par le nombre de recommandés. Parfois, nous recommandons sans trop savoir pourquoi, même si nous n’avons pas tout compris, si des détails nous ont déroutés. Nous suivons le troupeau pour le meilleur et surtout pour le pire : perdre confiance en nos capacités de questionnements et de jugements.

Nous suivons la masse qui nous a précédés. Les choix des sujets traités par les journalistes nous font gober la priorisation de l’information.

Nous lisons des commentaires qui reflètent souvent notre côté voyeur. Qui nous entraînent dans des réflexions de bas étage et qui nourrissent des égotiques déglingués, qui loin de penser qu’ils ont besoin de se faire soigner, prennent leur pied à diffamer, insulter et provoquer. Nous les lisons parfois énervés, parfois peinés, parfois écœurés, mais nous les lisons. Ils participent avec génie à notre lobotomie. Au lieu de débattre d’un sujet, nous allons discuter de la manière dont il est débattu. Ça pourrait se nommer « sujet perdu de vue ».

Idem, avec ces histoires de recommandés, nous allons quelques fois les louer, d’autres fois les jalouser.

Et moi aussi je me sens crétinisé à regarder la vie, le monde sur un écran, je sens que je vais finir par m’intoxiquer et me conduire avec le web comme un camé.

C’est pour cette raison que de temps en temps je prends la tangente. Je coupe tout. Pour montrer l’exemple à mes enfants que je ne veux pas voir, plus tard, agressifs et drogués avec des yeux carrés.

Et là que je retrouve enfin la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût et le toucher.

Je vois la neige blanche, brillante dans les champs et la neige salie, noircie sur les trottoirs par les pots d’échappement.  

J’entends les oiseaux, le bruit du vent et du torrent.

Je sens l’odeur du café et de ma transpiration.

Je peux toucher l’eau glacée et les feuilles mortes.

Je savoure un chocolat.

La toile tissée est un outil incroyable, formidable, tant que nous savons encore regarder et analyser ce qui nous entoure. Sans nous sentir amputés si nous n’y avons pas accès un moment.

Tant que nous gardons en tête ce que la toile peut nous apporter. Tout en sachant comment éviter de se faire dévorer par l’araignée.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière des États-Unis
La Cour suprême états-unienne, à majorité conservatrice, a abrogé vendredi l’arrêt « Roe v. Wade » par six voix pour et trois contre. Il y a près de 50 ans, il avait fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Cette décision n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire en faisant nommer des juges conservateurs à des postes clefs, notamment à la Cour Suprême.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent
Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne