L’impunité du discours homophobe a encouragé l’expression raciste

lekiosqueauxcanards-marianne-pleurs.jpg


L’incroyable impunité accordée aux discours homophobes pendant les débats du mariage pour tous produit tristement aujourd’hui ses fruits dans l’expression d’un racisme où l’immonde côtoie sans complexe les plus hautes représentations de la République.

Durant les débats du mariage pour tous, les moqueries, plaisanteries, railleries et autres sarcasmes coutumiers ont souvent laissé place à une animosité sans précédent, à une déferlante dont nos familles et en premier lieu nos enfants ont été les premiers témoins.

Lorsque l’injure animalière s’attaque à l’individu pour le rabaisser,  croyons-nous que l’enfant en restera indemne ? Ne lui donnons pas cette possibilité d’emprunter aux grands un jargon aussi petit, aussi minable. Interrogeons-nous sur valeurs que nous voulons transmettre pour préparer un avenir meilleur.

La force d’une chaine se mesure à celle de son maillon le plus faible. En affaiblissant à ce point l’individu en raison de sa couleur de peau, de son orientation sexuelle, de son origine, de son âge, de son poids,…, on affaiblit l’humanité toute entière. On l’expose à des kamikazes à peine dissimulés derrière des pseudos forteresses qui ne sont que l’antre de l’autodestruction.

Le dégré zéro de toute dialectique, c’est l’injure. C’est l’impossibilité de transmettre à nos enfants les bases de toute ascension, de tout cheminement vers la connaissance.  Or cette connaissance a un prix, c’est celui de la protection du lien. Ce lien qui unit les hommes entre eux, qui affirme la néguentropie pour rendre possible l’évolution. Unir ce qui est épars, c’est renforcer et protéger le sens de la vie. Le racisme et l’homophobie sont les formes les plus courantes des prémisses de l’anéantissement d’une société, ce même anéantissement que d’aucuns prédisaient lors du vote du mariage pour tous… L’histoire montre clairement où se situent les imposteurs.  


Par Alexandre URWICZ

Président de l'Association Des Familles Homoparentales (www.adfh.net

 


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.