Adrien Gaumé
Artiviste glocal & Performer Butoh
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

1 Éditions

Billet de blog 20 janv. 2013

Quelle emprise du comestible dans la Cité contemporaine!?

Adrien Gaumé
Artiviste glocal & Performer Butoh
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce post initie une série dédiée au projet politique du candidat du Mouvement des Objecteurs de Croissance sur Tours, il a vocation à être enrichis et commenté. Série intitulée Phylactère ligérien en hommage aux bancs de sable vus du Ciel qui sont l'inépuisable source d'inspiration des riverains...

A l' heure où la France s'attribue la dévolution d'une Cité de la Gastronomie qui aurait pour tête de réseau Tours, il semble opportun d'apprécier ce qui relève une fois de plus d'une vision cosmétique et d'un City Branding révèlant par là  même que Tours désesprèe d'être attractive (voyez l'engouement élitaire -si la CCI est réductible à ce vocable- pour la Femme Loire du satureur Michel Audiard et songez à son destin...).

L'édile local qui s'y entend comme personne pour bétonner en guise d'aménagement promeut donc une nouvelle tour. Le postulat qui va de pair qu'un 2 ou 3 étoiles au Guide Michelin ornerait la bâtisse en dit assez sur l'accessibilité à la gastronomie qui est envisagée. Ce n'est pas le marché du discount qui aura à craindre d'un tel geste, pardon manifeste éducatif citoyen aux arts culinaires!

En objecteur de croissance qui se respecte il m'échoit de contredire cette vision et d'en suggérer une alternative.

C'est en redimensionnant l'impulsion qui consisterait à adhérer aux critères d'une Slow City que la ville dans son ensemble gagnerait en convivialité. En réapprenant à distinguer ce qui est de l'ordre de la consommation de biens de conforts superflus du reste, de l'essentiel! L'adoption de critères concrets tels que la débitumisation d'aires piétonnes, je pense au Mail des Boulevards Béranger et Heurteloup, la réduction du nombre de places de stationnement, l'extension de zones 30, etc. Toutes options dépendant de la volonté du politique.

Plus significativement, je promeux un autre geste d'aménagement sur notre territoire : le démantèlement des voies ferrées entre Tours et Saint-Pierre des Corps. Afin de mettre fin à cette logique d'impasse pénétrante et clivante. Il ne serait que de maintenir la navette actuelle en la commuant en ligne de Tramway. L'emprise foncière ainsi reconquise pourrait alors notamment constituer un véritable espace potager urbain. Cela aurait en outre l'avantage indéniable de relier Velpeau et Sanitas mieux qu'aucune passerelle fut-elle rénovée et cyclable!

Cette proposition majeure aurait le mérite de désenclaver le centre, vu que le centre de gravité de la ville s'en trouverait bouleversé, et c'est l'ensemble du secteur "gare" qui en serait rehaussé.

La gare justement, deviendrait un bâtiment exploitable pour d'autres fins, à des usages d'Economie Sociale et Solidaire plus en phase avec une Cité empreinte de Slow Food! C'est d'un véritable espace ouvert où seraient réhabilités les savoir-faire culinaires et afférents auquel notre territoire doit avoir la dignité de prétendre.

On ne demande pas à Tours d'être pionnière, là n'est pas sa culture, ni celle qui prévaut dans l'Hexagone. Dernier équipement de rattrapage, sa Cantine Numérique est livrée cinq ans après celle de Paris... Mais ne présageons pas de l'avenir, ne l'insultons pas non plus!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Chez Lidl, la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause. Premier volet d’une enquête en deux parties. 
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
« Les intérimaires construisent le Grand Paris et on leur marche dessus »
Des intérimaires qui bâtissent les tunnels du Grand Paris pour le compte de l’entreprise de béton Bonna Sabla mènent une grève inédite. Ils réclament une égalité de traitement avec les salariés embauchés alors qu’un énième plan de sauvegarde de l'emploi a été annoncé pour la fin de l’année. 
par Khedidja Zerouali
Journal — Migrations
En Biélorussie, certains repartent, d’autres rêvent toujours d’Europe
Le régime d’Alexandre Loukachenko, à nouveau sanctionné par l’UE et les États-Unis jeudi, semble mettre fin à sa perverse instrumentalisation d’êtres humains. Parmi les nombreux exilés encore en errance en Biélorussie, certains se préparent à rentrer la mort dans l’âme, d’autres ne veulent pas faire machine arrière.
par Julian Colling
Journal
Autour de la commande publique « Mondes nouveaux » et des rétrospectives des artistes Samuel Fosso et Derek Jarman
Notre émission culturelle hebdomadaire se rend à la Maison européenne de la photographie pour la rétrospective Samuel Fosso, au Crédac d’Ivry-sur-Seine pour l’exposition Derek Jarman et décrypte la commande publique « Mondes nouveaux ».  
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch