MAIS QUI EST DONC LA SEMSAMAR ?

Nous proposons dans cet article une analyse de cette société immobilière qui défraye actuellement la chronique guyanaise en tentant d'imposer par un protocole négocié avec la nouvelle majorité municipale de Matoury, des conditions de remboursement dignes du FMI envers la Grèce.

Une des plus grandes SEM de France

La Société d'Economie Mixte de SAint MARtin a vu le jour en 1985 sur l’île de Saint Martin. Cette société qui va initialement se consacrer au logement social va rapidement se développer jusqu'à devenir la troisième Société d'Economie Mixte (SEM) de France. Actuellement la SEMSAMAR est propriétaire de la majeure partie du parc social de Guadeloupe et de Saint Martin, elle est présente en Martinique depuis 2010 et en Guyane depuis 2005. Sur le sol guyanais, la SEMSAMAR gère 2729 logements sur 8 communes1 et a passé un contrat avec la CTG pour la réalisation de trois lycées.

Une société dans la tourmente judiciaire

Une Mission Interministérielle d'Inspection du Logement Social portant sur la période 2008-2010, a épinglé la SEMSAMAR notamment au sujet de la rémunération de ses dirigeants. Ainsi, le salaire de la Directrice Générale de la SEMSAMAR, Marie Paule Bélénus-Romana est qualifié « d’exorbitant ». En effet, le cumul de la part fixe de 18400€ mensuels associée à la part variable excède 1,4 millions d'euros annuels ! A cela s'associe deux voitures de fonction, 1500€ mensuels pour se procurer un logement et des billets d'avions illimités2. Cette société d'HLM rémunère donc ses dirigeants au même tarif que les plus grandes entreprises du CAC 40 ! Suite à ce rapport, Marie Paule Bélénus-Romana et son prédécesseur Jean Paul Fisher ont été mis en examen en 2015 pour « détournement de fonds publics ou privés et favoritisme » et « prise illégale d’intérêts »3. On peut légitimement se questionner sur le contrôle de cette société et sur les décisions de son Conseil d'Administration qui a validé ces dispositions.

Une société aux nombreuses connexions politiques et financières

La SEMSAMAR est gérée par un conseil d'administration regroupant ses divers actionnaires. La Collectivité de Saint Martin est l'actionnaire majoritaire avec 51% des parts et six membres, puis vient la Région Guadeloupe avec 15% des parts et 3 membres, suivi de la Caisse des Dépôts et Consignations qui détient 13% des parts et un siège, enfin, la Commune de Basse Terre détient 5% des parts et un siège. Comme toute société d'économie mixte, la SEMSAMAR regroupe des fonds publics et privés. Les fonds privés représentent 15% des parts et trois sièges au conseil d'administration. On y retrouve la Société Foncière de l'Anse Marcel, ainsi que Louis Constant Fleming et le Dr Victor Gibbs. Intéressons-nous particulièrement à ces deux derniers actionnaires. Le Dr Victor Gibbs, n'est autre que le père de Daniel Gibbs, député UMP de Saint Barthélémy et Saint Martin et Président de la Collectivité Territoriale de Saint Martin qui siège dans le conseil d'administration pour la collectivité de Saint Martin. Louis Constant Fleming, quant à lui, est considéré comme le père politique de Daniel Gibbs4, ancien maire de Saint Martin, ancien président de la collectivité territoriale et ancien Sénateur UMP. Il a démissionné de son poste de sénateur le lendemain du vote de la loi sur l'obligation de déclaration de patrimoine qu'il avait combattu. En janvier 2017, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique5 a saisi la justice concernant sa déclaration de patrimoine qui est jugée sous-évaluée.

Le Conseil d'Administration est donc composé de 10 élus politiques, 1 représentant de la caisse des dépôts et consignations, sous contrôle de l'Etat français, et 3 représentants privés dont un proche d'élu et un ancien élu ! Ainsi, les décisions de salaires exorbitants des dirigeants qui font actuellement l'objet de procédures judiciaires pour détournement de fonds publics, ont été validées consciencieusement par tout ce beau monde politique.

En outre, La SEMSAMAR détient une vingtaine de filiales dont quatre en Guyane (SAS ISG, SAS Guyane Lycée, SNC SAMICADE Guyane et SCI Parkway). Certaines de ces filiales guyanaises ne sont pas détenues à 100% par la SEMSAMAR, laissant la possibilité à des acteurs locaux de devenir actionnaires. C'est le cas, par exemple, de la SCI Parkway détenue à 50% par le grand patron guadeloupéen André Saada6, co-fondateur de la Centrale d'Achat Française pour l'Outre Mer (CAFOM) et propriétaire du Family Plaza, de But, de Darty, de Habitat, de Conforama et de Music et Son entre autres. Notons, par ailleurs, que les locaux de la SEMSAMAR en Guyane se situent au sein du Family Plaza d'André Saada. De plus, par le passé, la SEMSAMAR a déjà participé à des projets en lien avec les acteurs économiques de premier plan, notamment, au travers de la chaîne Guadeloupe TV qui avait pour actionnaire en plus de la SEMSAMAR, sa Directrice Générale, Marie Paule Bélénus-Romana, la Région Guadeloupe, Pierre Fabbri, le groupe d'André Saada et le groupe Loret7. Ainsi, la SEMSAMAR n'est pas qu'une simple société de gestion HLM, mais est bien une entreprise capitaliste de premier plan dans les Antilles et en Guyane.

Enfin, notons que suite au partenariat entre la CTG et la SEMSAMAR pour la construction de lycées et de logements de fonction, Rodolphe Alexandre a annoncé vouloir faire entrer la Collectivité Territoriale de Guyane dans le capital de la SEMSAMAR8 dés 2017. Parallèlement, deux actionnaires privés (Société Foncière Anse Marcel et Louis Constant Fléming) ont annoncé leur disponibilité pour vendre les 15% de parts qu'ils détiennent.

 

Aujourd'hui la SEMSAMAR projette de se développer de manière importante en Guyane9. Lorsque l'on étudie le protocole de remboursement de la dette de Matoury au profit de cette société présenté par le nouveau Maire le 15 novembre 2017 en conseil municipal et qui prévoit, entre autres, l'obligation de prélèvements prioritaires et la possibilité de rétrocession gracieuse de foncier de la municipalité, on peut se demander quelles sont les connexions entre les acteurs politiques et économiques du nord des Antilles et leurs généreux relais locaux ?

 

1http://www.lepelican-journal.com/saint-martin/evenements/La-Semsamar-fete-ses-dix-ans-en-Guyane-10436.html

2http://www.observatoiredesgaspillages.com/2013/02/le-scandale-des-hlm-de-guadeloupe/

3http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2015/06/04/97002-20150604FILWWW00377-sensamar-deux-cadres-mis-en-examen.php

4http://www.soualigapost.com/fr/actualite/6137/elections-com-2017/pour-daniel-gibbs-its-time-act-cest-lheure-dagir

5https://m.la1ere.francetvinfo.fr/patrimoine-ex-senateur-saint-martin-fleming-haute-autorite-transparence-saisit-justice-431195.html#xtref=https://www.google.com/&

6Organigramme fonctionnel filiales SEMSAMAR 2010

7http://www.domactu.com/actualite/134261297737311/guadeloupe-gtv-liquidee/

8http://www.lepelican-journal.com/saint-martin/evenements/La-Semsamar-fete-ses-dix-ans-en-Guyane-10436.html

9http://www.lepelican-journal.com/saint-martin/evenements/La-Semsamar-fete-ses-dix-ans-en-Guyane-10436.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.