10 recteurs en 20 ans! Nou bon ke sa!

La Guyane vient encore de changer de Recteur d'académie. Monsieur Touré a démissionné rattrapé par des affaires financières qui le suivaient depuis l'Université d'Orléans dont il était le Président antérieurement. Il aura été le recteur le plus bref de l'histoire de la jeune académie guyanaise, avec seulement 9 mois d'exercice !

La Guyane vient encore de changer de Recteur d'académie. Monsieur Touré a démissionné rattrapé par des affaires financières qui le suivaient depuis l'Université d'Orléans dont il était le Président antérieurement. Il aura été le recteur le plus bref de l'histoire de la jeune académie guyanaise, avec seulement 9 mois d'exercice ! Cependant, il se dit déjà que le nouveau Recteur fraîchement nommé pourrait tenter de battre ce record. En effet, de son propre aveu1, il aurait été nommé en Guyane suite a un comportement d’opposition face à la Ministre de l'éducation. Autant dire que si en mai on change de pouvoir en France, il y a de fortes chances que notre nouveau Recteur soit rapatrié dans l'hexagone !

Eh oui, encore un triste record pour la Guyane, en 20 ans d’existence, l'académie a connu 10 recteurs, dont 8 sur les 12 dernières années ! De plus, aucun de ces Recteurs ne l'était avant de prendre leur poste en Guyane. Ainsi, jamais un Recteur avec de l’ancienneté dans son corps de métier n'a été nommé dans l’académie de Guyane ! A titre d'exemple, Monsieur Touré, qui vient de nous quitter, était président d'université et Monsieur Ayong Le Kama, qui vient d'être nommé, était professeur d'université !

De plus, aucun des Recteurs nommés en Guyane ne connaissait le territoire guyanais avant sa nomination. Peut-être que cela n'a pas beaucoup d'importance dans une académie classique, mais l'académie de Guyane n'est pas classique. Elle cumule de très nombreuses particularités qui nécessitent du temps et de l’investissement pour les comprendre et pour trouver des solutions spécifiques à notre territoire. Ainsi, la Guyane est un territoire grand comme le Portugal pour seulement 250 000 habitants. Une partie de ce territoire n'est accessible qu’après plusieurs jours de pirogue ou par hélicoptère. Plus de 30 langues sont parlées, et le français est la langue maternelle d'une minorité d'élèves. Nombre de guyanais de nationalité française ne maîtrisent pas le français qui est la langue de l'administration dans de nombreuses communes isolées. La démographie guyanaise est très dynamique avec un doublement de la population tous les 20 ans depuis 1950. Les structures scolaires sont totalement dépassées. Selon l'INSEE2, en 10 ans le nombre d'élèves a augmenté de 30% pour flirter avec les 80 000 élèves en 2014 ! Le taux de réussite au baccalauréat est de plus de 10 points inférieur à la France. En 2011, plus de 2000 enfants de 6 à 16 ans étaient déscolarisés et près de 40% des élèves ont quitté le système scolaire sans diplôme ! Le chômage des jeunes sans diplôme dépasse les 60% et la violence s’accroît chaque année dans l'ensemble de la société guyanaise.

Pour réorienter notre système éducatif sur le bon chemin, nous ne pouvons pas avoir un « turn over » qui voit un nouveau recteur tous les 20 mois. Il faut que les recteurs nommés en Guyane le soient pour une durée minimum de 5 ans, le temps de mener à terme un projet académique. En outre, l'idéal serait de nommer un recteur expérimenté et qualifié pour administrer l'académie de Guyane. Enfin, la connaissance du territoire guyanais est essentielle et faciliterait une réorganisation de notre système éducatif. Malheureusement, la nomination début janvier du nouveau recteur ne va pas dans se sens. Monsieur Ayong Le Kama n'a jamais été Recteur avant de découvrir la Guyane et n'a jamais mis les pieds sur notre territoire avant d'être nommé ! Si le ministère n'a pas la capacité de trouver un Recteur expérimenté pour venir en Guyane, alors qu'il nome un des universitaires de l'Université de Guyane qui aura, au moins, l'avantage de connaître le terrain et de rester durablement !

 

1http://www.franceguyane.fr/actualite/education-sante-environnement/le-recteur-nouveau-est-arrive-330614.php

2https://www.insee.fr/fr/statistiques/1285586, « l’état de l’école en Guyane »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.