Solidaires pour une grève efficace !

Aujourd’hui l’idée d’une grève générale s’étend : pour atteindre le gouvernement il faut bloquer la seule chose qui les préoccupe vraiment : l’argent. Il faut paralyser l’économie.

 

Les cheminots, les raffineries et d’autres se lancent dans des grèves reconductibles. Mais pour être efficace encore faut-il pouvoir tenir. La grève coûte cher aux grévistes. De l’autre côté, beaucoup de gens ont un travail dont l’arrêt ne gênerait personne, si ce n’est le citoyen.

 

Pour faire durer les grèves et garantir un financement juste des retraites, nous pourrions donc imaginer une solidarité de tous dans ce même objectif. Les salariés des secteurs « clés » de l’économie, ceux de l’énergie, des transports de marchandises, des transports internationaux, des banques, des industries etc. se mettraient en grève illimitée. En même temps, des salariés « solidaires », comme les artisans et les petits commerçants, les salariés des services sociaux, d’associations, des médias, la plupart des employés de bureau, etc. continueraient de travailler tout en reversant l’équivalent de une à plusieurs journées de salaire à un fond qui compenserait la perte de revenus des grévistes.

 

Ainsi l’effort de grève serait partagé et les grévistes des secteurs clefs, ceux qui menacent vraiment le gouvernement, pourraient ainsi tenir plus longtemps.

 

Le gouvernement ne pourra qu’abdiquer et la solidarité aura eu raison de l’argent roi.

 

Le fond de solidarité pourrait être géré par un comité rassemblant tous les syndicats de salariés, les mouvements sociaux etc., fonctionnant en toute transparence : publication de tous les dons et affectation des fonds sur internet. Pour éviter tout malentendu il faut que ce fonds ne soit lié à aucun syndicat en particulier et soit créé très rapidement, beaucoup de grèves reconductibles ayant déjà démarrées.

 

Nous sommes déjà plusieurs motivés, en attente d’autres constitutions de collectifs !

 

Salariés « solidaires », regroupez-vous ! Discutez-en et faites-vous connaître !


Syndicats et collectifs, organisez-vous ! Emparez-vous de cet appel, faites le vivre !


Appel à diffuser ! à discuter ! à organiser !

 

Adrien Kempf, un salarié « solidaire »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.