Une info de la raffinerie de Grandpuits : A faire suivre

 

A 12 heures la gendarmerie avec le directeur a signifié aux grévistes du quart 1 et 2 l'arrêté prefectoral de réquésition du personnel en poste quart2 et d'ouvrir les vannes de la base d'éxpéditions de produits blancs (GO et les essnces) au motif d'alimenter les clients Total (dépots stations etc ...).
Nous avons contacter le maximum de personnel, les média, la fédé pétrole, la Confédération CFDT et les juristes CFDT, les routiers et les avaitailleurs.
Pour moi c'est une première, car la réquisition doit se faire sur un motif clair, une qualité de produit et un lieu précis. Or après renseignement, la DG serait au courant mais uniquement sur du fuel (CHV) pour sauvé notre client par rappport à ses fours. Nous ne voyons pas le rapport entre le fond de baril et la base ?
Nous étions pour la CFDT, près à négocier pour les demandes particulières qui éviteraient la pénurie à des clients spécifiques de la raff or la direction nous avez provoqué en disant Messieurs il faut redémarrer.
Maintenant les collègues ont psychologiquement subit la pression par la présence des force de l'ordre et ont ouvert les vannes de la base. Nous sommes pris au piège sur ces premières heures, mais nous allons faire face à la situation.
Très clairement, la dictature s'installe sur notre site ( celle de TOTAL soutenue par l'état, remise en cause du droit de grève).
La Section syndicale lance un Appel à la mobilisation sur la réforme brutale et injuste et à l'isolement de la raffinerie de GRANDPUITS. Venez en aide d'une manière ou d'une autre...
Les avitailleurs et les routiers doivent rentrer dans la dance rapidement.
Nous sommes de plus en plus poussé à la radicalisation plutôt qu'au dialogue. Au secours ils sont devenus FOUS !!!...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.