83 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 janv. 2022

Hisham Abu Hawash, en grève de la faim depuis 141 jours, doit être libéré

Hisham Ismail Abu Hawash, 39 ans, de Dura (près de la ville d’Hébron), est en grève de la faim depuis 141 jours pour protester contre son maintien en détention administrative depuis octobre 2020. Cet homme, père de cinq enfants, met sa vie en danger depuis 141 jours pour obtenir sa libération.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Hisham Ismail Abu Hawash, 39 ans, de Dura (près de la ville d’Hébron), est en grève de la faim depuis 141 jours pour protester contre son maintien en détention administrative depuis octobre 2020. Sa détention administrative a été renouvelée pour six mois au mois d’octobre dernier alors qu’il menait déjà sa grève de la faim depuis plus de deux mois.

Cet homme, père de cinq enfants, met sa vie en danger depuis 141 jours pour obtenir sa libération.

Comme le fait systématiquement Israël lors des détentions administratives, aucune charge, aucun acte d’accusation, n’a été communiqué au détenu, ni à son avocat, sous le prétexte d’un « dossier secret ». Aucun procès n’est intenté. La détention administrative est indéfiniment renouvelable par périodes de 6 mois.

Hisham Ismail Abu Hawash est hospitalisé depuis le 26 décembre 2021 à l’hôpital israélien "Asaf Harofeh" après une décision de "geler" sa détention administrative. Cette ordonnance de la Cour ne le libère pas de sa détention administrative - elle gèle simplement l’ordonnance pour la période de traitement et d’observation, car son état de santé s’est gravement détérioré.

Au cours de l’année 2021, le gouvernement d’occupation a émis 1 595 ordres de détention administrative.

Parmi les 4 550 prisonniers politiques palestiniens emprisonnés actuellement dans les geôles israéliennes (dont 160 enfants et 34 femmes), 500 le sont sous le régime de la détention administrative.

Le fait de maintenir la détention d’une personne sans accusation ni procès équitable, constitue une grave violation des troisième et quatrième Conventions de Genève.


Il est urgent que Hisham Ismail Abu Hawash soit libéré. Il y va de sa vie.

Nous demandons au gouvernement français d’intervenir d’urgence auprès de l’État d’Israël pour qu’il mette fin immédiatement à la détention administrative de Hisham Abu Hawash et mette également fin à sa politique de recours massif à la détention administrative qui viole les règles du droit international humanitaire, et l’article 9 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Le Bureau National,
le 4 janvier 2022

https://www.france-palestine.org/Hisham-Abu-Hawash-en-greve-de-la-faim-depuis-141-jours-doit-etre-libere

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les publicitaires font main basse sur les données des élèves partout dans le monde
Human Rights Watch a analysé durant deux ans 164 outils numériques destinés aux élèves de 49 pays durant la pandémie afin qu’ils puissent continuer à suivre leurs cours. 89 % « surveillaient les enfants, secrètement et sans le consentement de leurs parents ». Une enquête réalisée avec un consortium de 13 médias, dont Mediapart, coordonnés par The Signal Network.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Le casse-tête des enseignants français
Avec seulement deux applications mises en cause, la France fait figure de bonne élève dans le rapport de Human Rights Watch sur la collecte de données durant la pandémie. Mais, dans les salles de classe, la situation est en réalité plus complexe, notamment en raison de l’usage d’outils non validés par le gouvernement.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Gare d’Austerlitz : le futur complexe immobilier visé par une plainte
Des associations viennent de déposer plainte pour détournement de fonds publics au sujet de la construction du futur siège de l’Agence française de développement. Elles dénoncent son coût de 924 millions d’euros, au centre d’un gigantesque projet de bureaux et de galeries commerciales.  L’aménagement de ce quartier au cœur de Paris crée une cascade de controverses.
par Jade Lindgaard
Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens