83 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 déc. 2021

Israël : l’impunité jusqu’à quand ?

Communiqué de l'AFPS

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En signant le 6 décembre l’accord associant Israël au programme de recherche et développement pluriannuel « Horizon Europe », l’Union européenne s’est privée d’un levier essentiel de pression sur le gouvernement israélien, elle a commis une faute morale et politique.

Cette signature intervient au moment où l’Etat d’Israël a choisi d’attaquer les plus grandes ONG palestiniennes de défense des droits de l’Homme. Aucune information tangible n’est venue confirmer les allégations mensongères de l’Etat d’Israël à leur encontre. Pourtant, 7 semaines après leur classification par Israël comme « organisations terroristes », la France comme l’Union européenne se contentent de demander des « clarifications » à l’Etat d’Israël et n’ont même pas encore franchi le pas de demander formellement à Israël de revenir sur sa décision. C’est toujours un ordre militaire d’interdiction qui pèse quotidiennement contre ces organisations.

La recherche-développement israélienne, qui ne sépare en aucun cas les applications civiles des applications militaires, va bénéficier de fonds très importants dans le cadre de cet accord. Des domaines très stratégiques, comme les futures technologies informatiques, n’en sont même pas exclus. Des sociétés militaires israéliennes, comme Elbit, qui expérimentent leurs armes contre la population palestinienne, vont continuer à en bénéficier sous couvert d’applications civiles qui ne trompent personne... Et même l’application des lignes directrices de l’Union européenne, qui interdisent l’utilisation des fonds européens dans les colonies israéliennes, vont selon toute évidence continuer à faire l’objet de multiples contournements.

L’Association France Palestine Solidarité demande à l’Union européenne de geler cet accord tant que l’Etat d’Israël ne se conformera pas au droit international et aux droits de l’Homme, et demande au gouvernement français de soutenir cette demande.

L’impunité est le moteur des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. En ne prenant pas leurs responsabilités, la France et l’Union européenne contribuent à ce que se perpétue et se renforce tous les jours une situation inacceptable au détriment du peuple palestinien.

La Cour pénale internationale (CPI) a pris une décision historique en décidant, le 3 mars dernier, à l’issue d’une longue procédure, de poursuivre les auteurs des crimes commis sur l’ensemble du territoire palestinien depuis juin 2014. Benny Gantz, actuellement ministre de la Défense et commandant en 2014 de l’offensive criminelle menée contre la population de Gaza, ne s’y est pas trompé… en menant son offensive contre les ONG palestiniennes qui permettent, par leurs enquêtes de terrain, d’alimenter l’enquête menée par la CPI...

L’Assemblée Générale des Etats parties au traité de Rome qui organise la CPI se tient cette semaine. La France, qui s’affirme depuis sa création comme un soutien à la CPI, doit veiller à ce que les budgets nécessaires soient assurés pour son fonctionnement, y compris pour l’enquête relative aux crimes commis sur le territoire palestinien. Il faut que les auteurs de ces crimes soient poursuivis et jugés. Cette vigilance sur les moyens alloués à la CPI est indispensable, mais elle n’exonère en rien la France des responsabilités qu’elle doit directement prendre en tant qu’État.

Le Bureau national de l’AFPS,
le 9 décembre 2021

https://www.france-palestine.org/Israel-l-impunite-jusqu-a-quand-41891

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Terrorisme
Le manifeste du tueur de Buffalo précise la menace terroriste d’extrême droite
Payton Gendron, le terroriste d’extrême droite qui a tué dix personnes à Buffalo (États-Unis) le 14 mai, a publié un manifeste qui mérite d’être comparé avec celui de Brenton Tarrant, auteur néo-zélandais de l’attentat de Christchurch. En s’inscrivant dans une continuité historique du suprémacisme blanc meurtrier, il appelle aussi à le prolonger.
par Nicolas Lebourg
Journal
Ultradroite : nos enquêtes
En France, six projets d’attentats attribués à l’ultradroite ont été déjoués depuis 2017.  La professionnalisation de ces groupes, leur facilité à s’armer et les profils hétéroclites des activistes inquiètent les services de renseignements.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Migrations
« On verra bien » : à la frontière polonaise, des réfugiées optent pour le retour en Ukraine
Depuis près d’un mois, des Ukrainiennes ayant trouvé refuge en Pologne choisissent de rentrer dans leur pays. Si chacune a ses raisons, toutes constatent que si le conflit s’installe dans la durée, leur ville d’origine semble désormais « plus sûre ».
par Nejma Brahim
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd