62 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 oct. 2021

Agressions contre la cueillette des olives en Palestine...

...: Mohammed Khatib doit être libéré immédiatement

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le mois d’octobre est le mois de tous les dangers pour les Palestiniens, c’est le mois de la récolte des olives. C’est le mois où les agriculteurs palestiniens sont confrontés à la violence des colons et de l’armée d’occupation quand ils tentent de récolter les fruits de leur terre ancestrale.

Certains ne peuvent s’y rendre que quelques jours dans l’année. Ils sont soumis à l’arbitraire de l’administration israélienne qui décide si et quand ils pourront organiser la cueillette. L’autorisation de l’occupant n’est pas pour autant la garantie qu’ils pourront s’y rendre.

Les colons ne se contentent pas de leur voler leurs terres pour s’y installer, ils empêchent les Palestiniens d’accéder à celles qui leur restent, ils les agressent physiquement, volent les récoltes, mettent le feu aux oliviers ou les arrachent.

Et cela sous la protection d’une armée sans aucune morale qui protège les bourreaux, agresse et arrête les victimes.

Ce mois d’octobre voit habituellement les défenseurs des droits humains et du droit international converger en Palestine pour s’interposer entre les agriculteurs palestiniens et les colons et l’armée d’occupation. Voilà deux ans que la situation sanitaire empêche cette solidarité de s’exprimer. La résistance populaire palestinienne est en première ligne pour leur apporter aide et soutien afin qu’ils puissent récolter les olives.

Mohamed Khatib du village de Bil’In est le coordonateur du PSCC (Coordination des comités de la lutte populaire) et l’un des animateurs de la campagne Faz3a qui a commencé dimanche 10 octobre, autour du village de Beita dont les habitants luttent depuis des mois contre l’implantation d’une nouvelle colonie sur leurs terres. Le nom Faz3a se réfère à l’héritage palestinien et signifie « apporter aide et assistance à ceux qui en ont besoin ». C’est précisément ce que font les militants et bénévoles palestiniens qui participent à la campagne 2021.

Ce n’est donc pas un hasard si l’armée israélienne a choisi d’arrêter Mohamed Khatib ce lundi lors d’une opération d’une extrême violence autour du village de Salfit où la campagne Faz3a s’était déployée. Acteur infatigable de la résistance non violente des Palestiniens contre l’occupation, la colonisation, le Mur et l’apartheid il n’a jamais renoncé, jamais baissé les bras, malgré les multiples arrestations, le harcèlement de sa famille, la violence de l’armée, ses amis assassinés.

Nous dénonçons l’arrestation arbitraire de Mohammed Khatib par les forces d’occupation et demandons sa libération immédiate. Sa place est aux côtés des agriculteurs palestiniens pour les soutenir et empêcher les colons et l’armée de commettre leurs exactions, pour résister au régime d’apartheid israélien.

L’AFPS apporte tout son soutien et sa solidarité à Mohammed Khatib, aux siens, aux militants du PSCC et à toutes celles et tous ceux qui participent à la récolte des olives dans des conditions d’une extrême violence. Elle exhorte le gouvernement français à faire tout ce qui est en son pouvoir pour que Mohammed Khatib retrouve immédiatement sa place au milieu des oliviers de la terre de Palestine.

La communauté internationale doit assurer la protection du peuple palestinien et tout mettre en œuvre pour que soit mis fin à cette occupation dont le but principal est de déposséder les Palestiniens de leurs terres et de leurs biens.

Le Bureau National,
Le 12 octobre 2021

https://www.france-palestine.org/Agressions-contre-la-cueillette-des-olives-en-Palestine-Mohammed-Khatib-doit

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Nouvelle-Calédonie : la faute d’Emmanuel Macron
En maintenant le troisième référendum d’autodétermination le 12 décembre, malgré la crise sanitaire et politique qui frappe l’archipel, le président de la République déchire un contrat signé il y a trente ans. Le processus de décolonisation va se conclure en l’absence du peuple colonisé. Une aberration politique aux lendemains dangereux.
par Ellen Salvi
Journal — France
Affaire Tapie : radiographie d’une escroquerie au cœur de l’État
Mediapart publie l’intégralité de l'arrêt de la cour d’appel de Paris qui décrypte la mécanique de l’escroquerie ayant permis à Bernard Tapie d’empocher frauduleusement 403 millions d’euros. Les magistrats résument le scandale d’une formule choc : « Les intérêts de M. Tapie étaient pris en considération au plus haut niveau de l’État. »
par Laurent Mauduit
Journal — International
Paris et Rome s’accordent a minima pour peser dans l’après-Merkel européen
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila