83 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 déc. 2021

La résolution de l’ONU sur Jérusalem : Communiqué de l'AFPS

Communiqué de l'AFPS : La résolution de l’ONU sur Jérusalem : un bien mauvais procès de la part des inconditionnels de la colonisation israélienne

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les inconditionnels de la politique israélienne se déchaînent en ce moment contre la dernière résolution adoptée par l’ONU sur Jérusalem, fort heureusement votée par la France aux côtés d’une écrasante majorité des États membres de l’ONU.

Cette résolution rappelle d’abord les condamnations constantes par l’ONU des mesures prises par Israël à Jérusalem, et le caractère illégal de son annexion.

Elle souligne fort opportunément que « tout règlement global, juste et durable de la question de la ville de Jérusalem doit tenir compte des préoccupations légitimes des deux parties, palestinienne et israélienne, en application du droit international, et comporter des dispositions assorties de garanties internationales qui assurent la liberté de religion et de conscience de ses habitants, et garantissent aux personnes de toutes les religions et nationalités l’accès permanent, libre et sans entrave aux Lieux saints ».

Les détracteurs de cette résolution critiquent particulièrement l’utilisation du terme « Haram Al-Sharif », traduit par « Esplanade des Mosquées » dans la version française de la résolution. Ce sont pourtant les dénominations utilisées pour toutes les résolutions de l’Assemblée Générale de l’ONU et les déclarations de son Conseil de Sécurité depuis des décennies. Ces dénominations sont fidèles à la réalité d’un lieu emblématique de l’identité palestinienne, au-delà de la signification religieuse de ce « lieu saint » de l’Islam. Elles n’avaient pas fait l’objet de commentaires particuliers après le vote d’une résolution comparable en 2018.

La revendication de désigner cette esplanade par une autre dénomination pour faire référence à l’« identité juive » de Jérusalem est loin d’être innocente : c’est celle des colons violents et des religieux juifs fanatiques qui, presque tous les jours, avec la protection de l’armée israélienne, viennent provoquer les Palestiniens sur l’Esplanade des Mosquées, avec l’objectif assumé de briser le statu quo en vigueur depuis 1967.

Ce sont des provocations qui viennent s’ajouter à la colonisation, aux démolitions de maisonsaux expulsions d’habitants ou à la révocation de leur droit de résidence, à l’isolement de Jérusalem du reste de la Cisjordanie par le mur de l’annexion et de l’apartheid, aux arrestations quotidiennes, aux agressions des colons, à leurs appels au meurtre contre la population palestinienne… et au forage de tunnels sous toute la surface de l’Esplanade des Mosquées, un ensemble d’exactions explicitement dénoncées par la résolution de l’ONU.

Les groupes communautaires qui s’insurgent en France contre la résolution de l’ONU sont les mêmes qui, en novembre 2017, demandaient au président de la République de suivre Trump dans sa politique sur Jérusalem. Les femmes et hommes politiques qui croient bon de les soutenir au mépris du droit international sont complices des fanatiques qui, à Jérusalem, mènent tous les jours de nouvelles provocations et rêvent de déclencher une guerre de religion pour parachever leur projet colonial.

Le Bureau national de l’AFPS,
le 16 décembre 2021

https://www.france-palestine.org/La-resolution-de-l-ONU-sur-Jerusalem-un-bien-mauvais-proces-de-la-part-des

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà depuis treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Ndiaye et Blanquer : l'un compatible avec l'autre
« Le ministre qui fait hurler l'extrême droite », « l'anti-Blanquer », « caution de gauche »... voilà ce qu'on a pu lire ou entendre en cette journée de nomination de Pap Ndiaye au ministère de la rue de Grenelle. Beaucoup de gens de gauche qui apprécient les travaux de M. Ndiaye se demandent ce qu'il vient faire là. Tentons d'y voir plus clair en déconstruisant le discours qu'on tente de nous imposer.
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI