Une lettre ouverte à la présidente du FIPA

À l'attention de la direction du FIPA.

festival

Nous sommes 5 militant-e-s engagé-e-s dans la défense des droits du peuple palestinien et victimes des attaques du délinquant Grégory Chelli alias Ulcan.

Vous annoncez sur votre site la projection du documentaire « The Patriot » avec le texte « un hacker sioniste militant livre une guerre virtuelle et sans merci aux leaders du mouvement antisémite français ».

Déjà éberlués par le fait qu'un festival présente un documentaire à la gloire d'un individu contre lequel a été émis un mandat d'arrêt pour « violences volontaires avec préméditation ayant entraîné la mort », nous vous rappelons que la diffamation et l'injure sont des délits.

Qualifier, comme vous le faites, les victimes des agissements de ce délinquant d’antisémites est une accusation grave, gratuite et lourde de conséquences.

Nous enjoignons donc la direction du FIPA à présenter ses excuses et à rectifier cette présentation diffamatoire et injurieuse.

 

Bénédicte Bauret,

Jean-Guy Greilsamer,

Jean-Claude Lefort,

Pierre Stambul,

Taoufiq Tahani

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.