107 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 juin 2021

Le Tour de France ne doit pas faire oublier les crimes d’Israël

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Tour de France 2021 partira de Brest le 26 juin. En 21 étapes, il rejoindra les Alpes puis les Pyrénées pour terminer à Paris le 18 juillet. En 2020, nous affirmions déjà que l’équipe dénommée Israël Start Up Nation participait à l’épreuve pour faire de la propagande pour Israël. Les propos de Sylvan Adams, le principal financeur de l’équipe étaient sans ambiguïtés, lorsqu’il déclarait que les coureurs de l’équipe et les membres du staff étaient « des ambassadeurs d’Israël » qu’ils devaient présenter « comme une démocratie vibrante et robuste, un pays normal, sûr, ouvert et tolérant ».

En 2021, l’objectif de propagande reste inchangé pour l’équipe Israël Start Up Nation, mais la tâche s’annonce plus ardue parce qu’à la colonisation incessante, aux expulsions, à la répression quotidienne en Cisjordanie et à Jérusalem, sont venus s’ajouter les bombardements de Gaza, les centaines de morts dont de nombreux enfants, les milliers de blessés et les dizaines de milliers de déplacés et de sans abris, les arrestations en Israël et tout le système colonial et répressif d’apartheid.

Après une mobilisation exemplaire de l’AFPS et de ses groupes locaux, en 2020, notre association sera de nouveau présente en 2021 pour dénoncer la grossière et honteuse opération de propagande qui prend en otage l’un des événements sportifs les plus populaires, en France et dans le monde.

Tout au long des 21 jours de course, partout en France, nous affirmerons, sans relâche qu’Israël n’est pas un État normal, sûr, ouvert et tolérant, mais un État qui applique un régime d’apartheid et qui viole, en permanence le droit international et les droits humains et nous dénoncerons l’instrumentalisation du sport au service de cet État. Avec cet objectif de propagande, l’équipe Israël Start Up Nation ne devrait pas avoir sa place dans les compétitions sportives.

Notre campagne contre le blanchiment des crimes d’Israël dans le Tour de France démarre, dès ce Mercredi 23 Juin avec une grande soirée organisée à Brest, ville d’où partira la course, le 26 Juin. Cette soirée qui débutera par une conférence débat avec Jeanne Dinomais, pédopsychiatre qui travaille auprès des enfants de Gaza et Bertrand Heilbronn, président de l’AFPS, se poursuivra avec un concert de rock offert par trois groupes de la région.

Non à la propagande israélienne !!!
Non au blanchiment des crimes de guerre commis par Israël

Le Bureau National
Le 23 juin 2021

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Social
Anthony Smith, inspecteur du travail devenu symbole, sort renforcé du tribunal
Devant le tribunal administratif de Nancy ce mercredi, la rapporteure publique a demandé l’annulation des sanctions visant l’agent de contrôle, accusé par le ministère du travail d’avoir outrepassé ses fonctions en demandant que des aides à domicile bénéficient de masques en avril 2020.
par Dan Israel
Journal — Extrême droite
Extrême droite : les larmes (de crocodile) des élites libérales
Les succès électoraux de l’extrême droite, comme en Suède ou en Italie, font souvent l’objet d’une couverture sensationnaliste et de dénonciations superficielles. Celles-ci passent à côté de la normalisation de l’agenda nativiste, dont la responsabilité est très largement partagée.
par Fabien Escalona

La sélection du Club

Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige