83 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 mars 2022

Rassemblement le 30 mars, pour tous les droits du peuple palestinien

Communiqué du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chaque 30 mars, les Palestiniens et les Palestiniennes commémorent la journée de la Terre en souvenir de leur grève et mobilisations historiques en 1976, face au gouvernement israélien qui annexait plus de 2 500 hectares de terres en Galilée et de la répression criminelle qui s’ensuivit. L’armée israélienne réprima brutalement ce mouvement : 6 morts, des centaines de blessés et des centaines d’arrestations.

Aujourd’hui Israël ne respecte toujours pas le droit international et accentue sa politique de colonisation des territoires palestiniens occupés. Les colons israéliens représentent 13,8 % de la population en Cisjordanie, vivant dans plus de 500 colonies toutes illégales [1]. Régulièrement des maisons palestiniennes sont démolies et des villages disparaissent laissant des Palestiniennes et des Palestiniens dans la plus grande précarité.

La situation dans laquelle se trouve le peuple palestinien est marquée par la poursuite du blocus imposé à Gaza, par le refus du gouvernement israélien de respecter le droit international, qu’il s’agisse du droit au retour des réfugié·e·s, de la construction du Mur jugé illégal, de la colonisation, ou encore de la situation des prisonniers et des prisonnières.

Nombre d’organisations dénoncent un régime d’apartheid israélien envers le peuple palestinien : après un groupe important d’ONG palestiniennes, puis des ONG israéliennes, ce sont maintenant de très grandes organisations internationales de défense des droits humains qui le documentent et le dénoncent.

La société civile en France et dans le monde se mobilise pour apporter sa solidarité au peuple palestinien, et demande que soient prises des mesures contraignantes vis-à-vis d’un État qui piétine le droit international et commet au quotidien des crimes de guerre. Cela passe par la suspension de l’accord d’association U.E./Israël. C’est aussi pour cela que nombre de nos organisations soutiennent l’ICE (Initiative Citoyenne européenne pour l’interdiction du commerce des produits des colonies dans le territoire de l’Union européenne).

Il est également temps de répondre à une exigence élémentaire : la reconnaissance par la France de l’État de Palestine, admis à l’ONU depuis novembre 2012, avec Jérusalem-Est comme capitale.

Le Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens, qui regroupe de nombreuses associations, des partis politiques et des organisations syndicales, sera mobilisé le 30 mars prochain pour la journée de la Terre.

À Paris, le rassemblement aura lieu place de la République à 18h30. À cette occasion, de nombreuses représentantes et de représentants politiques, associatifs et syndicaux, prendront la parole pour exprimer leur soutien au peuple palestinien.

>> Lire le communiqué sur le site du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens

>> Voir l'événement Facebook


Membres du Collectif National pour une Paix Juste et Durable entre Palestiniens et Israéliens signataires :
Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - AFD International - AILES Femmes du Maroc - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions financières et pour l’Action Citoyenne (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Confédération Générale du Travail (CGT) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba : Association des Libertés, Droits de l’Homme et non-violence - Collectif Judéo-Arabe etCitoyen pour la Palestine (CJACP) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Comité pour le respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunie (CRLDHT) - Confédération Paysanne - Droit-Solidarité - Ensemble ! - Europe Ecologie les Verts (EELV) – Fédération Syndicale Unitaire (FSU) - Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Forum Palestine Citoyenneté - Génération Palestine – La France Insoumise - La Courneuve-Palestine - le Mouvement de la Paix - les Femmes en noir - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) (LIFPL) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Organisation de Femmes Egalité – Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) – Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Parti de l’émancipation du peuple - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) – Socialistes pour la Paix - Sortir du colonialisme - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte
Journal — Parlement
Les macronistes et LR préfèrent les amendes à la parité
Moins de femmes ont été élues députées en 2022 qu’en 2017. Plutôt que respecter les règles aux législatives, des partis ont préféré payer de lourdes amendes : plus de 400 000 euros pour Ensemble, et 1,3 million pour Les Républicains, selon nos calculs. Certains détournent aussi l’esprit de la loi.
par Pierre Januel
Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant

La sélection du Club

Billet de blog
Faux aliments : en finir avec la fraude alimentaire
Nous mangeons toutes et tous du faux pour de vrai. En France, la fraude alimentaire est un tabou. Il y a de faux aliments comme il y a de fausses clopes. Ces faux aliments, issus de petits trafics ou de la grande criminalité organisée, pénètrent nos commerces, nos placards, nos estomacs dans l’opacité la plus totale.
par foodwatch
Billet de blog
Grippe aviaire : les petits éleveurs contre l’État et les industriels
La grippe aviaire vient de provoquer une hécatombe chez les volailles et un désespoir terrible chez les petits éleveurs. Les exigences drastiques de l’État envers l’élevage de plein air sont injustifiées selon les éleveurs, qui accusent les industriels du secteur de chercher, avec la complicité des pouvoirs publics, à couler leurs fermes. Visite sur les terres menacées.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Face aux risques, une histoire qui n'en finit pas ?
[Rediffusion] Les aliments se classent de plus en plus en termes binaires, les bons étant forcément bio, les autres appelés à montrer leur vraie composition. Ainsi est-on parvenu en quelques décennies à être les procureurs d’une nourriture industrielle qui prend sa racine dans la crise climatique actuelle.
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Cochon qui s’en dédit
Dans le cochon, tout est bon, même son intelligence, dixit des chercheurs qui ont fait jouer le suidé du joystick. Ses conditions violentes et concentrationnaires d’élevage sont d’autant plus intolérables et son bannissement de la loi sur le bien-être animal d’autant plus incompréhensible.
par Yves GUILLERAULT