63 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 oct. 2021

Communiqué de l'AFPS : exercice militaire coordonné par Israël

Communiqué de l'AFPS : L’AFPS dénonce la participation de l’aviation française à un exercice militaire coordonné par Israël

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les armées de sept pays (États-Unis, Royaume- Uni, Allemagne, Grèce, Italie, Inde et France) sont engagées, depuis une semaine, dans un exercice de grande envergure orchestré par l’armée israélienne. Cet exercice, d’une durée de douze jours, « simule des combats air-air et air-sol, des attaques de missiles sol-air, et divers scénarios opérationnels en territoire ennemi », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué qui précise également : « Son objectif est de renforcer la coopération internationale stratégique au moyen d’un apprentissage partagé portant sur l’intégration d’avions de quatrième et de cinquième génération à des scénarios opérationnels complexes et d’effectuer des vols tactiques conjoints face à diverses menaces, en utilisant des technologies de pointe ».

La France avait participé à cette opération en 2017, pour la première fois, mais n’y avait plus participé depuis. Ainsi, des avions de combat français dont des Rafale et des Mirages 2000 participent à l’exercice, en particulier en survolant à basse altitude les villes de Tel Aviv et de Jérusalem.

À travers cette opération à laquelle Israël souhaite donner un grand retentissement, Israël poursuit, au-delà de l’objectif militaire, un objectif diplomatique visant à redorer son image, en particulier celle de son armée, grâce à la présence complice, aux côtés de cette armée criminelle des représentants des armées de six pays de l’OTAN dont la France et l’Inde.

Moins de six mois après l’agression aérienne barbare contre la population civile de Gaza qui a fait 260 morts dont des dizaines d’enfants et des dizaines de milliers de blessés et de sans-abris, comment ne pas être révolté par la participation d’avions et de pilotes français aux côtés des avions et pilotes israéliens coupables de ces massacres ?

À l’heure où l’épuration ethnique bat son plein à Jérusalem Est, avec son cortège de destructions de maisons et d’expulsions de ses habitants palestiniens, à l’heure où l’acharnement se poursuit contre notre compatriote Salah Hamouri qui vient de se voir retirer son statut de résident de Jérusalem, quel message la France envoie-telle à l’État d’Israël ? Allons-nous voir des avions français survoler, dans un exercice coordonné par la puissance occupante, le territoire palestinien occupé, colonisé, et illégalement annexé dans le cas de Jérusalem-Est ?

Une nouvelle fois, la France légitime les actions de l’armée israélienne renvoyant à la honteuse déclaration du Président de la République en pleine agression contre Gaza : « Israël a le droit de se défendre ». En participant à ces manœuvres conjointes, l’armée française va contribuer à l’accroissement des capacités militaires d’Israël et à l’oppression du peuple palestinien. Cela permettra, également, à l’armée française de se doter de technologies et de savoir-faire « testés grandeur nature », sur la population palestinienne.

L’AFPS dénonce avec la plus grande fermeté la scandaleuse participation de la France à ces exercices militaires organisés par l’armée israélienne en Israël et en territoire palestinien illégalement occupé comme elle dénonce toutes les formes de coopération militaire et sécuritaire avec l’État d’Israël tant que celui-ci continuera de violer le droit international et les droits humains. Elle appelle toutes et tous à les dénoncer en s’adressant aux parlementaires pour qu’ils interpellent le gouvernement à ce sujet.

le Bureau National
le 25 octobre 2021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot