83 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 déc. 2021

Desmond Tutu, combattant infatigable contre tous les régimes d’apartheid d’hier et d’aujourd’hui

Véritable icône en son pays, Desmond Tutu restera pour les générations futures un modèle de la résistance non-violente à toutes les oppressions et injustices en Afrique du Sud et dans le reste du monde. Très tôt, il identifia le parallèle entre l’oppression subie par le peuple palestinien et le régime d’apartheid sud-africain, et soutint dès la première année le mouvement international Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). L’AFPS salue sa mémoire.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’AFPS salue la mémoire de l’archevêque Desmond Tutu, prix Nobel de la paix et vétéran de la lutte contre le régime d’apartheid en Afrique du Sud.

Véritable icône en son pays, Desmond Tutu restera pour les générations futures un modèle de la résistance non-violente à toutes les oppressions et injustices non seulement en Afrique du Sud mais aussi dans le reste du monde.

Il avait ainsi très tôt identifié le parallèle entre l’oppression subie par le peuple palestinien et le régime d’apartheid sud-africain, et avait soutenu dès la première année de sa création le mouvement international Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS), qu’il décrivait comme un moyen pacifique de s’opposer à l’occupation israélienne.

Fort de l’expérience du boycott international qui avait précipité la chute de l’apartheid dans son pays, il affirmait « la raison pour laquelle ces outils – boycott, sanctions et désinvestissement – se sont révélés efficaces à la fin, c’est qu’ils ont atteint une masse critique de soutien, à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du pays ».

Par ces propos, il dénonçait précisément « ceux qui continuent de faire affaire avec Israël, ceux qui contribuent à la préservation d’une impression de « normalité » dans la société israélienne, desservent les peuples d’Israël et de Palestine. Ils contribuent à la perpétuation d’un statu quo profondément injuste ».

D’une grande exigence éthique et d’une grande clarté dans la défense des droits (« il ne s’agit pas de rendre nos chaînes plus confortables », disait-il), il a aussi été un acteur essentiel de la réconciliation après la chute du régime d’apartheid en Afrique du Sud. Solidaire des opprimés, il savait s’adresser aux oppresseurs, comme dans son article paru dans Haaretz en août 2014 : « Mon plaidoyer pour le peuple d’Israël, c’est de voir au-delà du moment présent, de voir au-delà de la colère de se sentir continuellement assiégé, de voir un monde dans lequel Israël et Palestine peuvent coexister – un monde où règne la dignité et le respect mutuels. Cela exige un changement de mentalité. […] »

Compagnon de lutte de Nelson Mandela, il partageait avec ce dernier la conviction « que la liberté du peuple sud-africain resterait incomplète sans la liberté du peuple palestinien ».

Jusqu’au bout de sa longue vie, Desmond Tutu est resté fidèle à ses convictions pour la justice et l’égalité entre les peuples, c’est à ce combattant infatigable contre tous les régimes d’apartheid d’hier et d’aujourd’hui que l’AFPS tient à rendre hommage aujourd’hui.

Le Bureau national,
le 28 décembre 2021

https://www.france-palestine.org/L-AFPS-salue-la-memoire-de-Desmond-Tutu

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard
Journal
Zemmour et Pétain : une relaxe qui interroge, des motivations qui choquent
La relaxe d’Éric Zemmour pour ses propos sur un prétendu « sauvetage » des juifs français par Pétain a suscité de vives réactions. Les historiens que nous avons interrogés ne sont pas tant choqués par la relaxe - la loi Gayssot ne peut couvrir l'ensemble des allégations mensongères sur la seconde guerre mondiale - que par les motivations de l’arrêt. Explications.
par Lucie Delaporte et Fabien Escalona
Journal — Entreprises
Un scandale financier luxembourgeois menace Orpea
Mediapart et Investigate Europe révèlent l’existence d’une structure parallèle à Orpea, basée au Luxembourg, qui a accumulé 92 millions d’actifs et mené des opérations financières douteuses. Le géant français des Ehpad a porté plainte pour « abus de biens sociaux ».
par Yann Philippin, Leïla Miñano, Maxence Peigné et Lorenzo Buzzoni (Investigate Europe)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Une fille toute nue
[Rediffusion] Une fois de plus la « culture » serait en danger. Combien de fois dans ma vie j’aurais entendu cette litanie… Et ma foi, entre ceux qui la voient essentielle et ceux qui ne pas, il y a au moins une évidence : ils semblent parler de la même chose… des salles fermées. Les salles où la culture se ferait bien voir...
par Phuse
Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine