7 salariés ou ex salariés actionnaires portent plainte pour abus de bien social chez Air Austral

Air Austral, la compagnie privée-publique réunionnaise, constitueà la Réunion la plus scandaleuse affaire financière de ces quatre dernières années... et ce n'est pas fini. 7 salariés ou ex salariés qui ont été lamentablement spoliés par les dirigeants de la compagnie en voyant leurs actions, fruits de leurs économies et de leur confiance ( bien mal placée ! ) passer de 410 € à 20 € dénoncent auprès du Procureur de la République de St Denis un abus de bien social. Cette compagnie privée ( une société anonyme à directoire et conseil de surveillance) a, entre 2009 et 2012,  englouti des dizaines de millions € par une gestion et une gouvernance calamiteuse dont rend parfaitement compte un audit rendu le 30 mars 21012  à la demande de la Région, dont le président actuel est devenu président du conseil de surveillance d'Air Austral. L'actionnaire principal d'Air Austral,  la SEMATRA,  qui regroupe la Région et le Conseil Général de la Réunion, après son coup d'accordéon  qui a littéralement "plumé" les petits actionnaires salariés,  détient aujourd'hui 98% du capital de cette société privée, rappelons le. Ainsi, l'argent public des contribuables s'efforce, en toute discrétion, de massivement éponger les frasques financières, les erreurs de gestion et la gouvernance antisociale des dirigeants passés qui n'ont pas le moins du monde été inquiétés mais, bien au contraire, "récompensés" à un montant sur lequel règne le plus grand silence. Espérons que la plainte déposée auprès du Procureur de la République par les petits actionnaires salariés va permettre d'établir pour les contribuables  réunionnais une certaine transparence sur ce scandale financier et surtout en situer les responsabilités et établir les réparations qu'il nécessite.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.