Côte d'Ivoire - Congo B. : Sassou et Ouattara un triste malentendu

Le 24 juillet 2019, la Lettre du Continent, visiblement « très » informé, annonce que « Denis Sassou N’Guesso soutient une candidature de Guillaume Soro à la présidentielle de 2020 ». Et notre confrère d’ajouter « ce qui irrite Alassane Ouattara ». Un peu de sel oblige.

Sassou et Ouattara Sassou et Ouattara
Lorsqu’il démissionne en février dernier de la présidence de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, 47 ans, ne cache pas son ambition. « Je quitte la chaise pour m’asseoir sur le trône ». Depuis, il voyage beaucoup, approfondit ses études, écoute son peuple ainsi que les grands de ce monde. Bref il peaufine sa possible candidature à la magistrature suprême. Sur ce parcours il a croisé à un moment, l’oreille de Denis Sassou Nguesso, le président du Congo. Qui, comme tout le monde le sait, a toujours « écouté », et prodigué à qui le sollicite, ses conseils amplis de sagesse et d’esprit de paix. L’interprétation qui voudrait que l’homme qui a blanchi des nuits à la recherche de la stabilité en Côte d’Ivoire au temps fort du conflit ivoirien, en sa qualité de président en exercice de l’union africaine (UA), serait aujourd’hui celui là même qui attiserait le feu entre deux probables challengers d’une élection démocratique, apparaît plus comme un malentendu.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.