RDC : qui a détourné la prime des FARDC au Kivu ?

Les militaires congolais qui combattent les rebelles ADF à Beni se demandent où sont passés les 100.000$ de leur prime de décembre 2019 ? Le général de la troisième zone de défense, Fall Sikabwe, vient d’être convoqué à Kinshasa par la Commission de discipline pour s’expliquer.

Le général Fall Sikabwe en février 2020 © Monusco Le général Fall Sikabwe en février 2020 © Monusco

L’affaire fait grand bruit au sein des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Depuis plusieurs semaines, les militaires en poste dans l’Est du pays qui luttent contre la rébellion des ADF et les groupes armés qui pullulent dans la zone de Beni, s’interrogent sur la disparition de leur prime de décembre 2019. Au coeur du litige : 100.000$ qui auraient dû être versés aux soldats qui combattent à l’Est. Plusieurs militaires ont dénoncé ces soupçons de détournement à leur hiérarchie. Dans un premier temps, seul le Lieutenant-colonel Édouard Ngoy (alias Edo Mupatase) est auditionné et placé en détention provisoire. 

Un général déjà dans le viseur de l'ONU

Mais au coeur de ce possible système de corruption, de nombreux témoins ciblent le général Fall Sikabwe, le commandant de la 3ème zone de défense, dont Édouard Ngoy est le comptable personnel. Un autre militaire est également cité : le général Tshaligonza, commandant du secteur opérationnel Grand Nord. Ce n’est pas la première fois que le général Fall Sikabwe fait polémique. En 2015, sa nomination par Joseph Kabila au poste de commandement du Nord-Kivu avait provoqué la suspension de la coopération entre les casques bleus de la Monusco et l'armée congolaise. L'ONU estimait ne pas pouvoir travailler avec ce général, accusé de graves violations des droits de l'homme. 

Une autre affaire de détournement d’argent circule autour de Fall Sikabwe. Lorsque le général était à la tête du commandement de la région militaire de Goma, une sombre histoire d’achat de Jeep Prado affectées aux chefs de départements, avaient déjà alerté certains cadres de l’armée congolaise. 600.000$ avaient été alloués pour l’achat de ces véhicules. Mais le général Sikabwe aurait alors décidé d’acheter 10 Jeep usagées à l’armée soudanaise pour 150.000$. “Bénéfice net : 450.000$ !” dénoncent des militaires congolais.

Une convocation en commission de discipline

Depuis quelques jours, la roue semble pourtant avoir tourné pour le général Fall Sikabwe. La patron de la 3ème zone de défense vient d’être convoqué à Kinshasa par la Commission de discipline. Le chef d’Etat major adjoint en charge de l’administration et de la logistique, Jean-Pierre Bongwangela, a envoyé une lettre de convocation (réf : 01/0270/EMG/COMDT/20) au matricule Sikabwe Asinda Fall 1-66-91-54556-90. Le général devra sans  (...) Lire la suite sur Afrikarabia.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.