RDC : Kabila joue la carte Bemba

En liberté provisoire, l’opposant congolais vient de se voir proposer un passeport diplomatique pour rentrer à Kinshasa. Un retour qui pourrait bien arranger le président Joseph Kabila

 © Ch. Rigaud - Afrikarabia © Ch. Rigaud - Afrikarabia

Le scénario du retour au Congo s’accélère pour l’ancien vice-président congolais. Après son acquittement surprise par la Cour pénale internationale (CPI) début juin et sa libération provisoire, le patron du MLC pourrait assez rapidement organiser son come-back sur la scène politique congolaise. Objectif : participer au prochain congrès de son parti qui s’ouvrira le 12 juillet à Kinshasa. Pour cela, Jean-Pierre Bemba devra tout de même attendre la décision de la CPI, le 4 juillet, qui doit statuer dans la seconde affaire de subornation de témoins. Selon toute vraisemblance, la Cour devrait sonner la fin des ennuis judiciaires pour l’opposant, qui pourrait alors décider de retourner au plus vite au pays.

Mais le Sénateur Bemba avait encore une obstacle sur la route de Kinshasa : un nouveau passeport valable. Là encore, contre toute attente, Kinshasa, qui pouvait être réticent à laisser rentrer un adversaire politique de poids à Joseph Kabila à 6 mois des élections, vient de décider d’octroyer un passeport diplomatique à l’ancien vice-président. Comment expliquer alors cette mansuétude envers Jean-Pierre Bemba alors qu’un autre opposant, Moïse Katumbi, se voit refuser l’attribution de son nouveau passeport biométrique et qu’une dizaine de prisonniers politiques croupissent encore dans les prisons congolaises ?

Comment se servir du retour de Bemba ?

On peut penser que la décision de renouveler le passeport diplomatique de Jean-Pierre s’est décidée au plus haut niveau. Et de croire que le retour de Jean-Pierre Bemba s’inscrit alors dans la stratégie de Joseph Kabila pour se maintenir au pouvoir. Si Joseph Kabila n’a certainement ni souhaité ni prévu l’acquittement surprise de son plus féroce adversaire aux élections de 2006, le président congolais semble l’avoir intégré dans sa tactique et compte bien se servir du come-back du « chairman » sur la scène politique. Le très probable retour de Jean-Pierre Bemba à Kinshasa peut permettre à Joseph Kabila : soit de reporter une nouvelle fois les élections en nommant le patron du MLC à la Primature, soit l’utiliser pour diviser un peu plus l’opposition qui se cherche toujours un candidat unique, seul capable de remporter une présidentielle à un seul tour.

« Le MLC veut le pouvoir »

En rentrant à Kinshasa, Jean-Pierre Bemba provoque un nouveau clivage politique en cherchant à reprendre le leadership de l’opposition. Un des porte-paroles du MLC, Fidèle Babala n’a pas fait dans le détail pour expliquer la position de son parti : «  le MLC n’est pas comme l’UDPS (de Félix Tshisekedi, ndlr) et sa politique de la chaise vide, nous c’est le pouvoir ! » En s’affirmant ainsi, le MLC de Bemba se présente comme une nouvelle alternative dans l’opposition face au « couple » Tshisekedi-Katumbi, qui tentent de mettre en place un programme commun de l’opposition en vue d’une candidature unique. Reste maintenant à savoir se que fera l’UNC de Vital Kamerhe qui pourrait être séduit par l’idée de rejoindre le ticket Bemba. En tout état de cause, quelque soit le (...) Lire la suite sur Afrikarabia.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.