La LOI

Pour illustrer le contrôle fiscal, je vous livre une petite histoire très vraie qui j'espère  vous divertira:

Voilà ma Maman était une merveilleuse couturière sortie de la plus grande maison de couture du Havre et à l'époque entre les 2 guerres le Havre était une ville prospère. Elle avait été sélectionnée pour ne réaliser que les toilettes du soir!

Mais en arrivant dans cet atelier après un certificat d'études brillamment obtenue, elle avait rendu les pièces qui trainaient avec les épingles et qu'elle devait ramasser avec un aimant. J'ai appris plus tard qu'il s'agissait toujours d'une rouerie des BOURGEOISES pour détecter les ouvrières honnêtes. J'étais "petite" si fière de ma mère pour son honnêteté qui lui avait permis d'exécuter toujours un beau  travail!

Puis j'entre en internat ravie moi aussi de ma situation de future fonctionnaire et pendant ce temps qu'a donc fait ma mère? 

Pendant la guerre, elle a toujours cousu pour rendre service à sa famille d'abord,  à des amies, à des voisines qu'elle choisissait. Elle ne pouvait pas se faire inscrire sur le registre du commerce comme  "artisan" car notre logement était minable pour recevoir les clientes...c'était vrai.... et parce qu'elle n'avait pas le temps de travailler beaucoup, c'était vrai aussi.

Alors ma "sainte-mère" a fini par s'inventer une LOI. "Comme je ne suis pas inscrite sur les registres,  que je ne paie pas d'impôts,  je prends le un cinquième du prix courant, de celui  d'une couturière sans formation.................................;

Comme elle travaillait très bien qu'elle avait plus de temps car ses enfants étaient devenus grands et qu'elle aimait s'instruire elle s'est mise à choisir ses clientes parmi les profs!

Comme ces dames lui faisaient une pub pas possible, évidemment, elle eut une armée de dames de la Haute  qui venait la supplier de lui coudre un merveilleux tailleur de printemps ou une autre lubie.

 Un jour de retour au bercail, je découvre qu'une dame venait chez mes parents, donc chez sa petite couturière  avec "chauffeur". Celui-ci attendait sa patronne devant l'immeuble pire qu'un H.L.M.!

J'en pense que cette dame si belle, si bonne et si ce que vous voudrez était une belle "Racaille" car la facture était toujours la même; Un cinquième du prix courant pour des couturières sans formation!

Elle a été alors dénoncée...avec contrôle fiscal terrible, amendes etc... pourquoi pas avant???? Tout simplement parce que les voisins nous connaissaient et avaient pitié de NOUS.  Mon père était devenu un invalide de par la "GUERRE".  Le dénonciateur un nouveau désagréable..

Cependant ma mère est décédée d'un cancer au cerveau qui avait envahi TOUTE la boîte crânienne, ma grand-mère avait elle perdu la tête. Je me suis jurée alors de chercher pour ne pas mourir du cerveau......

J'ai eu la chance de découvrir des PSY remarquables qui m'ont appris à RESPECTER LA LOI.

Actuellement, j'ai un pied dans la tombe (80 ans) mais l'autre qui marche encore. OK j'en suis ravie,  Mon désir a été exaucé et merci encore à ces savants eux aussi créatifs, inventeurs, chercheurs .

On nous tombe sur le dos avec quelle hargne quand on dit qu'il faut respecter la loi!.Voyez Socrate,  Jésus, certainement bien d'autres ignorés.  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.